Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Patrick Robbe-Grillet

Patrick Robbe-Grillet

En quelques mots,

Qui est Patrick Robbe-Grillet ?

Artiste Suisse, né en 1968 à Genève, Patrick Robbe-Grillet n’est pas à l’aise sur les bancs de l’école.

Dès l’âge de 12 ans, il passe tout son temps libre au bord de l’eau, il s'évade.

C’est peut-être là, qu’est né chez lui ce besoin de partager aujourd'hui ce qu’il a vécu durant sa vie d'adolescent, pendant ces moments d'évasion.

" Un monde profondément calme, exempt de dualité "

C'est par le voyage, que Patrick a affiné sa technique. En Chine, en 2000, il a trouvé dans le geste des calligraphes un sentiment de liberté, d’équilibre et d’harmonie qu'il souhaite transmettre à son tour dans ces tableaux.

Au Japon, en 2002, il a rencontré la pureté, la rigueur et la force, qu'il a choisi d'exprimer par le monochrome.

Mais c’est seulement en 2005 que la vie l’a réellement bousculé pour l'emmener hors des sentiers traditionnels.

Période où il abandonne la sécurité d'un salaire, puis le confort d’un logis ainsi que les repères qui le relient à la société. De ce fait, il côtoie le monde des SDF. Il touche le fond, son fond.

De cette descente "aux enfers" longues de 4 années, il en revient avec un cadeau. Dans un moment de grande noirceur, il reconnecte avec :

" Un monde profondément calme, exempt de dualité "

Cette impression lui est familière. C'est cette même force, rencontrée dans l'adolescence qui l'accompagne maintenant dans son périple. Mais il ne sait pas la nommer.

Alors, il la peint. D’abord, en monochrome avec des œuvres comme: "La porte du temple", "Sérénité", "3 mondes" …

Puis au fusain en « Jet spontané » : "Force 5", "Le fumeur de pipe", "Love cobra love ".

Le mélange des couleurs arrive, quant à lui, réellement en 2009, à la suite de nombreux échanges, avec le peintre Suisse Gérard Liardon.

Cette période est marquée par la création des tableaux "Le dialogue" ou encore "After the rain".

Après 13 années de créations et d’expositions, c'est en octobre 2017, après une longue réflexion, qu'il soumet son travail à la cotation Akoun.

Depuis, il continue de s'exprimer par la peinture, très souvent en monochrome. Il crée fréquemment des séries, comme en ce moment : " mon chemin de Compostelle..."

youtube.com/watch?v=_-e207jRbl...

Membre depuis 4 juin 2018
Photo
Photo prise par le photographe CHRISTIAN GIRARD pendant le salon d'art contemporain de Lau...
1
2
0
Récit
Ma plus grande peur en tant que peintre estampillé de style lyrique, était de tomber dans...
0
0
0
Récit
Pourquoi moi ? Le Directeur étant un homme très direct, voilà ce que j’entendis : \- Pre...
2
0
0
Récit
2006, jeune peintre, j’envoie un mail au Directeur de l’Hôtel de la Paix - Genève. Voilà...
1
4
1
Récit
Pourquoi cette série s’appelle les vibrantes ? Il me semble que cette série émane de la p...
0
0
0
Récit
« Le dessin n'est pas la forme, il est la manière de voir la forme. Edgard Degas ». Comme...
0
0
0
Vidéo
Souvenirs d'une très belle exposition en 2017. 13 artistes pour cette présentation à la ga...
0
0
0
Récit
Niché au cœur de Genève, l'Hôtel La Cour des Augustins est un lieu design regorgeant d'œ...
0
0
0
Récit
Publié le 7 mars 2014 TRAJECTOIRE MAGAZINE Rouge, violet, gris, vert, les tableaux du gen...
0
0
0
Récit
Interviewé en 2008, par Florina Busuioc Ecole de journalisme, Paris. - Quel regard portez...
0
0
0
Récit
Le "TEMPS" d'une œuvre... Il prend du temps pour « penser » ses œuvres, mais la rapidité...
0
0
0
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
93,713
4,717
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.