Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
"Pompe funèbre" d'antan

"Pompe funèbre" d'antan

21 juin 1917
inconnu, collection Pm Epiney
Pierre-Marie Epiney

Cette série de quatre photographies est un exemple de toute la "pompe funèbre" déployée autrefois.

Un mot griffonné au dos précise : "Le Sentier". A considérer le nombre de personnes en tenue militaire et la foule d'hommes en grand manteau et haut-de-forme, il s'agit sans doute d'un officier de haut rang. Cette hypothèse est corroborée par l'inscription lisible sur une couronne dans l'image ci-dessous : "Les officiers de l'Etat Major de ..."

Il me semble que la tenue militaire date de la période 1910-1920.

Voici les autres photographies de la même cérémonie :

notrehistoire.imgix.net/photos...

notrehistoire.imgix.net/photos...

notrehistoire.imgix.net/photos...

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Gabrielle Hånde

    Quelle imposante procession! Je remarque que 3 des 4 hommes qui regardent le photographes se ressemblent tellement qu'ils pourraient être des triplés. Le voyez-vous aussi? Ils sont sur la même rangée et doivent être de la parenté du défunt? C'est presque déstabilisant!

    • Pierre-Marie Epiney

      Vous avez raison : c'est assez curieux. Autre chose : il me semble ne voir aucune femme dans ce cortège funèbre. Même s'il s'agit d'un enterrement militaire, le défunt a dû compter des femmes dans son entourage, à commencer par sa mère. Ces femmes sont-elles reléguées dans les cuisines à attendre le retour de ces messieurs fatigués d'avoir tant marché ?

  • Yannik Plomb

    LE SENTIER. 21 juin 1917 Obsèques militaires. Jeudi ont eu lieu les obsèques du soldat Adolphe Berney, tué La Chaux-de- Fonds par un ascenseur d’hôtel. Le cercueil, porté par six camarades, couvert de couronnes et du drapeau fédéral, accompagné d’un détachement et de la fanfare d'un bataillon, a été accompagné par une foule nombreuse et recueillie En tête de nombreuses couronnes dont celle des officiers de l'état-major Régiment d'infanterie de montagne 5
    (la fratrie comptait 7 frères)

    Source Presse vaudoise Scriptorium BCU

  • Paul-André Florey

    Très impressionnant! Ne pas oublier que les femmes prenaient place derrière les hommes aux cortèges mortuaires.

Pierre-Marie Epiney
1,850 contributions
2 mars 2020
82 vues
2 likes
0 favori
5 commentaires
3 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
102,988
6,170
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.