Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Repérage
Cernier, les nouvelles cloches

Cernier, les nouvelles cloches

16 décembre 1950
Photo d'Art P. Duvanel, Cernier
Yannik Plomb

CERNIER

Inauguration des cloches à l'église catholique

Samedi après-midi ont débuté les journées d'inauguration des trols nouvelles cloches électriques qui, dorénavant, appelleront les fidèles à l'Eglise catholique.

Ce fut tout d'abord un cortège emmené par les fanfares de Cernier et de Chézard-Saint-Martln qui conduisit les trols cloches à leur destination après les avoir promenées dans les rues du village, tandis que les cloches du temple national sonnaient à toute volée.

A l'Eglise catholique, M. Jeanbourquln, au nom de la paroisse, remercia les musiciens au cours d'une aimable collation.

Le lendemain matin, Mgr Plttet, vicaire général à Fribourg, procéda à la bénédiction des cloches après la grand-messe (officiant: le chanoine Phlliponnaz) à laquelle avait assisté un nombreux public. Son sermon fit grands impression sur l'assistance.

La partie officielle se déroula ensuite à l'hôtel de la Paix où de nombreux Invités prirent la parole au cours de l'excellent repas qui y fut servi.

M. Jeanbourquln salua tout d'abord ses Invités, puis le curé Hayoz se dit heureux de l'Installation des nouvelles cloches en remerciant tous ceux qui contribuèrent à cette tâche. On entendit, encore M. Maurice Monnier qui, au nom du comité des cloches, transmit officiellement ces dernières à la paroisse en soulignant que les dons divers qui furent remis à cette occasion s'élèvent à quelque 10,000 fr.

M. Edouard Daglla, président du comité de paroisse, le remercia chaleureusement et exprima sa reconnaissance à chacun.

Au nom de la commune de Cernier, M. A. Rochat, président, apporta ses vœux à l'Eglise catholique, tandis que M. A. Perregaux, en faisait de même au nom de l'Eglise réformée évangelique neuchàteloise.

Derniers orateurs, le chanoine Murlset, doyen du canton, et Mgr Pittet, associèrent leurs vœux à ceux qui avalent déjà été exprimés, sur quoi l'après-midi se poursuivit agréablement, coupée de productions du chœur mixte.

Précisons que les trols cloches dédiées respectivement à la Dame Patronne de la paroisse, à saint Nicolas de Plue et, à l'Innocence seront hissées lundi après-midi par les enfants des écoles.

L´Express, lundi, décembre 18, 1950; Page: 10

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Le commentaire a été supprimé.

Yannik Plomb
1,486 contributions
25 mars 2021
74 vues
1 like
0 favori
0 commentaire
3 galeries
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
105,113
6,533
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.