Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Repérage
Tombe de Eugène Ruffy

Tombe de Eugène Ruffy

1 novembre 2019
Sylvie Bazzanella

C'est en l'ancien cimetière de Lutry que se situe la tombe d'Eugène Ruffy (1854-1919)

Sur sa tombe est gravé : L'homme d'état doit combattre tout ce qui tend à diviser la société en classes hostiles les unes aux autres.

Mort d'Eugène Ruffy

M. Eugène Ruffy, ancien conseiller fédéral, ancien conseiller d'Etat du canton de Vaud, est décédé samedi matin dans sa propriété des Bannerettes près de Lutry, où il était né en 1854.

Fils de Victor Ruffy, qui avait aussi été conseiller fédéral et qui, élu président de la Confédération, expira au moment de revêtir cette fonction suprême, Eugène Ruffy fit dans les affaires publiques une carrière aussi précoce que rapide. Licencié et avocat dès 1880, conseiller national en 1882, membre de la Constituante cantonale en 1884, président du Grand Conseil en 1885, puis presque aussitôt conseiller d'Etat et chargé de l'instruction publique, président du Conseil national en 1888, il laisse derrière lui une œuvre capitale : l'Université de Lausanne qu'il fonda en 1889 et inaugura en 1890.

notrehistoire.imgix.net/photos...

Son nom restera aussi attaché à la solution du problème du Simplon. A la mort de Louis Ruchonnet (septembre 1893), aucun autre nom ne fut désigné pour son remplacement que celui de Ruffy. Il fut élu dès le mois de décembre suivant et prit la direction du département de Justice et Police, qu'il devait quitter en 1899, pour assumer la direction de l'Union postale universelle. Il avait été président de la Confédération en 1898.

Ruffy était un homme vif, actif et éveillé, à l'attention de qui rien n'échappait. Il incarna si l'on peut dire la politique radicale vaudoise dès sa jeunesse et longtemps après son déplacement de Lausanne à Berne. Puis, peu à peu, l'éloignement de la politique active le devait laisser passer au second plan. Il avait été promu au grade de colonel en 1896, après avoir commandé le bataillon 7 et le 3e régiment d'infanterie. Comme tout homme à la décision ferme et prompte et qui ne recule pas devant la résolution prise, Ruffy avait été fréquemment combattu, parfois avec passion et âpreté. Mais, en grand administrateur, il regardait en avant et non pas en arrière, si bien qu'aujourd'hui ses anciens adversaires rendent hommage à la franche activité de cette carrière déjà un peu oubliée, quoique fertile et immortelle par quelques-uns de ses effets. Son nom restera un de ceux dont s'honorera le plus le radicalisme suisse romand.

L. C.

Articlé tiré de : Le Confédéré, mercredi 29 octobre 1919

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Sylvie Bazzanella
3,110 contributions
1 novembre 2019
141 vues
0 like
0 favori
0 commentaire
5 galeries
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
104,194
6,490
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.