Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Vissoie (Vissôye)  l'Eglise Sainte Euphemie construite en 1808

Vissoie (Vissôye) l'Eglise Sainte Euphemie construite en 1808

1 janvier 1910
J.B. Rouvinez,Vissoye (Vissoie)
Maurice Max Grun

Belle photo-carte de J.B. Rouvinez Vissôye

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Jean-Louis Pitteloud

    « En 1835, par suite de la fonte subite des neiges du glacier de Zinal, la Navizance causa des dommages considérables. Les propriétés riveraines furent dévastées, et non seulement les ponts, mais aussi des habitations, furent emportés par la crue prodigieuse de son courant. On ordonna une corvée. Les gens de la vallée se rassemblèrent immédiatement sur les lieux menacés. Ils élevèrent des barrages, déblayèrent les pâturages des rocailles et des débris de toutes sortes qui les recouvraient, et réparèrent autant qu’il était en leur pouvoir les dégâts qu’avait occasionnés ce dégel intempestif.

    D’autres contrées de la Suisse ayant été dans le même temps désolées par des inondations, on fit des collectes dans les cantons, et la Confédération accorda des subventions pour venir à leur secours. Lorsque les délégués fédéraux offrirent des subsides aux Anniviards, ceux-ci refusèrent d’en accepter aucun, alléguant qu’ils étaient en état de se suffire à eux-mêmes.

    Frappés de cette preuve de désintéressement, ils en firent un rapport qui ne demeura pas sans effet, car en retour il fut décrété de perpétuer le souvenir de ce fait en offrant à l’église de Vissoie un riche calice de vermeil. Exécuté à cette intention, il est orné de pierres fines et de peintures sur émail, dont l’une représente sainte Euphémie, la patronne de la paroisse, et porte en outre une inscription latine qui peut se traduire ainsi: Aux magnanimes riverains de la Navizance, les dispensateurs des subventions fédérales. 1835. » " Marie Trolliet"

Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
104,322
6,486
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.