Rilke et moi

26 janvier 2023
Pierre-Marie Epiney

Courte biographie

"Née en Valais en 1988, Stéphanie Glassey-Schwitter grandit à Nendaz, alors un petit village de montagne. Elle y découvre ce qui l’accompagnera sur son chemin : la forêt et la manière d'écouter ses murmures, l'amour des livres et des gens, la foi en la puissance des mots.

Elle se passionne pour l'observation, la découverte et l'analyse de l'intime, de nos ombres et nos lumières.

Elle vit actuellement à Nendaz. Elle exerce les métiers d'écrivaine, de thérapeute en hypnose et de formatrice.

Stéphanie a étudié la littérature et la philosophie à l'Université de Fribourg où elle s'est passionnée pour le XVIIe siècle." [source]

Contenu de la capsule

Dans cette capsule, elle nous emmène dans son atelier d'écriture en répondant à ces questions :

  • Rilke a écrit ses « lettres à un jeune poète » où il distille ses conseils. Que penses-tu de cette citation : « Une seule chose est nécessaire : la solitude. La grande solitude intérieure. Aller en dedans de soi-même et ne rencontrer durant des heures personne, c’est à cela qu’il faut parvenir. »
  • « Personne ne peut vous apporter conseil et aide, personne. Il n’est qu’un seul chemin. Entrez en vous-mêmes, cherchez le besoin qui vous fait écrire : examinez s’il pousse ses racines au plus profond de votre cœur. Confessez-vous à vous-mêmes : mourriez-vous s’il vous était défendu d’écrire ? »

Cette capsule fait écho à celle-ci :

Plus d'informations

Publications

  • Confidences assassines, roman d'intrigue publié en 2019, édition Plaisir de Lire
  • L'Éventreuse, conte gore publié en 2020, édition Gore des Alpes
  • La dernière danse des lucioles, roman publié en 2021, éditions Plaisir de lire
  • Rytingur Hotel, histoire courte (une des cinq) publiée en 2022, édition Okama, collection HeYoKa
  • Les Lettres et billets galants de Mlle Desjardins (1668), une relecture contextuelle publiée en 2014, édition Université Lumière Lyon 2

Vous ne parvenez pas à lire cette vidéo ?

Pas de souci ! Elle se trouve sur Youtube à cette page.

Musique

Musique de Thierry Epiney qui a gracieusement permis d'utiliser un extrait de son poème symphonique "Nuit blanche".

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Renata Roveretto

    Mourriez vous si il vous était défendu d'écrire ?

    En cas d'un OUI , je pense qu'il est grand temps d'arrêter du moins un moment, et ou d'admettre tout court une dépendance comme une autre en se posent la question, si il est encore judicieux de transmettre son mal être à autrui

    J'écris ça bien que comme beaucoup d'autres, je sais que le monde est frivole exactement de ces douloureuses passions

    Amicalement Renata

Pierre-Marie Epiney
2,408 contributions
26 janvier 2023
43 vues
3 likes
0 favori
1 commentaire
4 galeries
00:04:31