Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Repérage
La Municipalité de Morges en visite à la Grande Dixence

La Municipalité de Morges en visite à la Grande Dixence

1959
Pierre Auguste Chappuis
Philippe Chappuis

Photographie par Pierre Auguste Chappuis lors de la visite du chantier de la Grande Dixence (1953-1961). Au fond le coffrage est déjà en place pour le prochain étage. Une fois le béton frais déchargé par les bennes amenées par les blondins, intervient le trax à chenilles à lame étendeuse qui répartit le béton grossièrement, le reste se faisant à la pelle benne. La machine de chantier sur chenilles porte, pour mieux l'apprivoiser, un petit nom féminin "Anna" , toujours de la Maison américaine International Harvester. Une fois étendu le béton est traité par le vibrateur pour favoriser sa prise. En durcissant, le béton produit une telle chaleurqu'il doit être refroidi 6 mois durant. Pour suivre ces différentes étapes, voir l'excellent documentaire "La Montagne dominée" de Claude Goretta (RTS 17 octobre 1960)

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Renata Roveretto

    Cher monsieur Philippe Chappuis, c'est une très belle image pour un grand chantier, et avec Anna de suite un peu plus vivante, il suffit de voir le sourire du conducteur

Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
104,321
6,469
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.