Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
00:00:00
00:39:01

Ludwig van BEETHOVEN, Symphonie No 7, OSR, Ernest ANSERMET, 6 mai 1964

6 mai 1964
RSR resp. RTSR
René Gagnaux

Pour une présentation de cette symphonie, voir le descriptif du fichier audio https://www.notrehistoire.ch/medias/119197, avec l'enregistrement qu'Ernest Ansermet a fait de cette oeuvre à Paris en 1967, dirigeant l'Orchestre Philharmonique de l'ORTF.

Nous sommes ici trois ans plus tôt, un concert entièrement consacré à Beethoven, donné le mardi 5 mai 1964 au Théâtre de Beaulieu (dans le cadre du Festival de Lausanne) et le lendemain dans le Victoria-Hall de Genève (un concert extraordinaire hors abonnement). Il s'ouvrait avec l'ouverture de Coriolan, se poursuivait avec le concerto pour violon, op. 61, Zino Francescatti en soliste, et se terminait avec la Symphonie No 7.

Le concert de ce mercredi 6 mai 1964 fut à l'époque retransmis en direct sur l'émetteur de Sottens, dans le cadre du traditionnel concert du mercredi soir.

Jean Derbès écrivait dans la Gazette de Lausanne du 6 mai 1964 en page 3:

"[...] Ansermet a donné de la Septième Symphonie une version saisissante de jeunesse et de verve. Il a restitué, intacte, la saisissante beauté de cette oeuvre et s'est exprimé totalement, avec une liberté et une vitalité qui m'ont vivement impressionné. Je conçois un tempo plus lent dans l'introduction et dans l'allégro initial. Mais les chefs d'oeuvres ont plusieurs visages. L'interprétation d'Ansermet, si sincère et si vraie, demeure fidèle à l'esprit de Beethoven par son élan presque dionysiaque par ses émouvants points d'appui dans l'allegretto, par la frénésie de son finale. Soulignons enfin le mystère de certains passages, notamment de l'accord schumanien du premier allegro.

L'OSR a suivi son chef avec une vibrante sensibilité. Seuls les instruments à vent ont accusé, parfois, quelques décalages. [...]"

L'enregistrement que vous écoutez...

Ludwig van Beethoven, Symphonie No 7 en la majeur, op. 92, Orchestre de la Suisse Romande, Ernest Ansermet, 6 mai 1964, Victoria Hall, Genève

  • 1. Poco sostenuto - Vivace 11:38 (-> 11:38)
  • 2. Allegretto 09:02 (-> 20:40)
  • 3. Presto 09:07 (-> 29:47)
  • 4. Allegro con brio 09:13 (->39:00)

Provenance: Radiodiffusion, archives RTS resp. RTSR

Pour l'enregistrement du disque fait en janvier 1960 écouter le fichier audio https://www.notrehistoire.ch/medias/4401.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
René Gagnaux
1,272 contributions
7 avril 2019
37 vues
0 like
0 commentaire
2 galeries
00:39:01
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
93,225
4,673
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.