Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Hôtel-Pension de la Dent du Midi vers 1865

Hôtel-Pension de la Dent du Midi vers 1865

1865
Adolphe Viande
Editions Gravures

C'est ici une des 18 gravures tirées à part accompagnant la publication des 2 volumes " L'Estampe topographique du Valais 1548-1850 et1850-1899 ", ouvrage que l'on doit à Anton Gattlen (1922-2015), résultat d'un travail de compilation considérable réalisé par un pionnier dans le domaine puisqu'il est à l'origine de la Bibliographie valaisanne. " Avec l'appui de M. Donnet, M. Gattlen conçut et entreprit une tâche qui, aujourd'hui encore, nous paraît démesurée : le dépouillement systématique des revues valaisannes, puis des revues suisses reçues par la Bibliothèque cantonale, enfin des journaux valaisans, notamment des collections entières du Walliser Bote, du Walliser Volksfreund et du Briger Anzeiger. Parallèlement à ce travail de recension rétrospective, M. Gattlen effectua, dès 1950, le dépouillement quotidien des journaux valaisans et des périodiques auxquels la Bibliothèque cantonale était abonnée". C'est en ces mots qu'Alain Cordonnier, alors directeur adjoint de la Bibliothèque, fait l'hommage d'Anton Gattlen parvenu au seuil de la retraite.

L'estampe topographique du Valais, constitue un inventaire systématique et critique de l'estampe topographique du Valais jusqu'à la fin du XIXe s., avant le déferlement des images photographiques. C'est l'occasion d'un incroyable voyage dans le temps et dans le vaste espace que représente le Valais. L'historien Gaétan Cassina commentant le 1er volume à sa parution en 1987, situe bien l'importance de ce travail de longue haleine tant pour l'amateur que pour le professionel.

Pour revenir à la belle lithographie de Champéry, Anton Gattlen en donne, comme à son habitude, une description très précise: Hôtel de la Dent du Midi, à Champéry .Tenu par G. Lonfat & Cie. Auguste Viande del.; Imp. Pilet & Cougnard Genève. Réclame touristique vers 1865, la Société Lonfat a été fondée en 1854, l'hôtel a été ouvert en 1857, (probablement à l'origine, il n'y avait que le Chalet bordant la rue du Village). Vu le succès touristique grandissant, l'hôtel a été agrandi en 1864 par la construction d'un bâtiment en pierre, un peu en retrait à droite, communiquant avec le Chalet par 2 galeries.

Sur cette image, il est possible de repérer, plus loin, dans la perspective de la rue du Village, le double escalier de l'Ecole communale et de la Maison de commune, puis du même côté et à la suite, un bâtiment en pierre, au toit à 4 pans, l'ancienne poste (1865), où se trouvait la station du télégraphe et l'arrêt des diligences, à deux pas de l'Hôtel de la Croix Fédérale d'Emmanuel Défago. En 1896, l'arrêt des diligences fut déplacé en face de l'hôtel -Pension de la Dent du Midi au niveau de la Pension Berra.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
107,617
6,676
© 2022 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.