Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
00:00:00
00:07:09

L'histoire de la musique suisse par Michel Steiner (7e partie)

19 mai 2020
David Glaser, le web éditeur

L'importance de la musique suisse à la base, c'est la transmission non-écrite, les musiciens ne savaient pas toujours lire ou écrire la musique au milieu du XIXe siècle, jusqu'à ce que les musiciens puissent joués dans des orchestres.

La musique a aussi été pas mal dérobée, transformée au gré des voyages des mercenaires à l'étranger. Tout se faisait de tête. Avec le risque d'erreurs que cela comportait. Toute cette période est bien sûr révolue.

Le besoin d'une partition se fait ensuite sentir. En effet pour pouvoir jouer ensemble et éviter la cacophonie, il fallait un minimum de musique écrite. La notion de droits d'auteur prend aussi de plus en plus d'importance au fil du XXe siècle.

Illustration: musiciens ambulants piémontais (fin du XIXe), extraite du livre de Michel Steiner ("Musiques traditionnelles du XVIIIe siècle à nos jours).

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
100,668
5,830
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.