Le Salève vue de Pinchat et l’origine du mot «varappe»

Le Salève vue de Pinchat et l’origine du mot «varappe»

1899
Club Alpin Genevois
Claudio Abächerli

La varappe - nous dit Le Robert – est l’ascension d’un couloir rocheux, d’une paroi abrupte, et il est synonyme d’escalade, de grimpe. Le varappeur est al personne qui fait de la varappe, donc un grimpeur, un rochassier. Si varappe et varappeur sont des mots courant dans le langage des alpinistes francophones, peu savent que ce mot est né au sein des alpinistes genevois, et en origine indique l’escalade au Salève. C’est au Salève que l’on fait de la varappe, c’est au Salève que les 'varappeurs' ont vu leurs origines autour de 1875. En effet Grande Varappe et Petite Varappe ce sont des toponymes qui désignent deux gorges ou couloirs entre la Gorge du Seillon et le Sphynx, en haut de Collonges sous-Salève. Les noms des gorges sont déjà cités par A. Favre dans son mémoire sur la géologie du Salève (1843).

L’image – prise du traité encyclopédique « Le Salève – Description scientifique et pittoresque » publié en 1899 par la Section Genevoise du Club Alpin Suisse – nous montre le Salève vu de Pinchat, d’après un tableau de C. Guigon. Les Varappes sont indiquées par une X

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Claudio Abächerli
482 contributions
16 février 2022
333 vues
1 like
0 favori
0 commentaire
3 galeries