Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Courvoisier confiserie

Courvoisier confiserie

1 mai 2010
Georges Savary
Georges Savary

05.2010 - Un témoin du passé industriel et artisanal disparaît.

L'immeuble qui abritait jadis l'ancienne confiserie Courvoisier S.A. à Pont-Céard, vient d'être démoli pour faire place à une nouvelle construction. Ce bâtiment a abrité la fabrique de bonbons, propriété du fils du maire de Versoix de 1906 à 1910, César-Courvoisier.

Bien que cette société existait encore dans les années 1920, elle subit les conséquences de la guerre de 14-18 et les difficultés liées aux exportations eut pour elle des conséquences fatales.

Elle fut reconvertie plus tard en fabrique de savon. Monsieur G. Schnellmann, dont le portrait illustrait les emballages de ses savonnettes, fabriquait ses produits de façon artisanale.

Lors de la construction, à la fin des années 50, des bâtiments de la fonderie d'aluminium sur le terrain voisin, une partie des locaux fut repris par la nouvelle société pour y aménager son atelier d'ébarbage des pièces nouvellement fondues. La partie supérieure était réservée au logement des employés. La cheminée de briques qui s'y élevait fut abattue à cette époque. La savonnerie avait alors comme propriétaire Monsieur Walter Furrer, surnommé affectueusement « Herr Seife ». Cet artisan spécialisé dans les savons pour l'industrie, utilisait alors de l'huile de friteuse comme matière première, qui une fois associée à d'autres substances finissait par se transformer en belle pâte de couleur rose, efficace pour nettoyer les mains travaillant dans le cambouis. Il quitta Pont-Céard à la fin des années 1990 pour ouvrir une nouvelle fabrique à Nyon. Avec la fermeture des Ateliers mécaniques de Versoix, les locaux de la savonnerie ont été partiellement démolis et servirent de dépôt jusqu'à leur disparition finale cette année.

Texte et photos Georges Savary

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Georges Savary
248 contributions
5 juillet 2015
741 vues
2 likes
0 favori
0 commentaire
3 galeries
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
105,110
6,532
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.