Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Engollon, le temple et ses fresques_628

Engollon, le temple et ses fresques_628

13 juin 2015
Claire Bärtschi-Flohr
Claire Bärtschi-Flohr

Une après-midi du mois de juin à Engollon, contrejour sur la fontaine et le temple.
Dans le village, une autre fontaine sert maintenant de plate-bande pour les fleurs.

Le Temple d'Engollon, un chef-d'oeuvre du patrimoine neuchâtelois et suisse

<a href="">Le Christ en Majesté à la voûte de la chapelle nord du temple d'Engollon. Cliché personnel</a>Voici l' église St-Pierre d' Engollon , située avec son petit village au centre du Val-de-Ruz (canton de Neuchâtel). Le premier sanctuaire d'Engollon est mentionné en 1228 . Mais des fouilles très récentes ont permis de mettre en évidence les traces des fondations d'un édifice antérieur, datant du Haut Moyen Âge. Le choeur actuel, revêtu de peintures murales lesquelles justifient le classement de cet édifice comme monument historique par la Confédération , datent du 13ème siècle ou du début du 14ème siècle.

Des travaux transformèrent ce temple au 15ème siècle, au 17ème siècle, au début du 19ème siècle. Une restauration eut lieu (architecte François Wavre ) entre 1923 et 24 . Cette restauration permit de mettre en évidence les peintures murales du 14ème siècle dans la chapelle Nord de l'édifice. Cette chapelle est un joyau architectural médiéval, l'un des plus beaux du canton de Neuchâtel, et rare au niveau national. Les peinture murales sortent d'une restauration récente (2005-2006): elles représentent des épisodes de la vie du Christ et la voûte offre une superbe représentation du Christ en Majesté entouré des symboles des évangélistes.

Texte extrait du site orgues-et-vitraux.ch

Ci dessous, quatre vues du tetramorphe, c'est à dire les évangélistes et leurs symboles :

Matthieu, l'Homme (à gauche). Il semble qu'on dise couramment par erreur "l'Ange" . Il s'agit d'un homme :

Ci-dessous, Jean, l'aigle :

Puis Marc, le lion qui crie dans le désert :

Et enfin, Luc, le taureau :

J'ai pris les photos du tetramorphe en juin 2014.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
104,600
6,434
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.