Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

Arnold SCHOENBERG, Concerto pour violoncelle d'après Monn, Heinrich SCHIFF, SWF, Michael GIELEN, 1987

Wergo
René Gagnaux

Dans le volet «24 mai 1937» de la série «Poussière d'étoile - Radio-panoramique» de Jean-Pierre AMANN une oeuvre très atypique, très attrayante d'Arnold SCHOENBERG (1874-1951), son concerto pour violoncelle et orchestre d'après un concerto pour clavecin et orchestre de Matthias Georg MONN (1717-1750).

Arnold Schoenberg composa ce concerto entre novembre 1932 et janvier 1933, d'après le concerto pour clavecin de Matthias Georg Monn et sur une suggestion de Pablo Casals (qui avait donné 20 ans auparavant la première audition du concerto pour violoncelle en sol mineur du même Matthias Georg Monn avec une basse continue écrite par Schoenberg). Les premières mentions de cette nouvelle composition proviennent d'un projet manuscrit d'une lettre non datée, et dont le destinataire devait très probablement être Pablo Casals. Elle doit dater de l'hiver 1932/32, alors que Schoenberg séjournait à Barcelone:

"[...] Sie fragten mich gestern, ob ich denn nicht ein Violoncello-Stück schreiben würde. Ich antwortete Ihnen: ich habe oft daran gedacht und es x-mal vorgehabt. Ich hätte Ihnen mehr sagen können: ich hatte nämlich eben vorhin wieder daran gedacht, weil mir Ihr Spiel fabelhafte Lust dazu gemacht hatte; und weiter, welche Pläne ich habe.

Nun will ich es wirklich tun und möchte doch die kurze Zeit vor meiner Abreise noch benutzen, um - denn ich möchte das Stück für Sie schreiben und habe Ihnen bereits längst "Maß-genommen" - ein paar Ideen mit Ihnen zu besprechen. Ich will kurz einige andeuten:

1. Eine Phantasie über ein Bach-Stück (ein schönes Adagio oder Menuett Gavotte oder dgl.) eventuell in Variationenform; oder

2. Eine Klavier-Suite oder eine Trio-Sonate oder dgl. cello­mäßig umdeuten.

3. Eine dieser Arbeiten entweder

a) für Cello Solo oder

b) " Cello mit Klavier oder

c) " Cello mit Orchester.

Ich kann mich nicht entscheiden, ohne die Noten zu sehen. Wenn ich ein Stück von Bach hätte, weiß ich nicht, ob ich nicht gleich anfangen würde. [...]" cité d'après cette page du site Arnold Schoenberg Center

cité de la page de couverture de la partition autographe, cliquer sur la photo pour visualiser l'original

La finition de l'oeuvre peut être exactement datée, grâce à une lettre du 7 janvier 1933 que Schoenberg écrivit à Hans Rosbaud - espérant le persuader à diriger une première audition à Francfort avec Pablo Casals:

"[...] Lieber Herr Rosbaud, entschuldigen Sie, bitte. Ich habe einerseits gearbeitet und andrerseits, weiß ich noch immer nicht, welchen Vortrag ich bei Ihnen halten soll. (Ich habe seit zwei Tagen ein Cellokonzert mit Orchester "in freier Umgestaltung nach einem Klavierkonzert von Monn (1746)" fertig, dessen Uraufführung ich mit Casals zusammen machen möchte: London will mich dazu für die nächste Saison engagieren; aber ich würde es, wenn Casals Zeit hat, gerne noch in dieser machen. Ich sage Ihnen das ganz offen: vielleicht sind Sie der Meinung, dass Frankfurt sich dafür interessieren würde; dann habe ich eine Türe aufgemacht. Aber bitte: ohne Zwang; beiderseits! Denn ich möchte das nicht ganz billig tun [...]"

Le 20 février suivant, dans une lettre à Pablo Casals, il lui proposa d'en donner la première audition. Il est établi que Casals commença peu après d'étudier l'oeuvre, mais resta toutefois très réservé pour une date de première audition, ainsi qu'il l'exprima dans une lettre à Schoenberg du 22 juillet 1933:

"[...] Ich kann Ihnen nur sagen, daß ich unentwegt am Konzert von Monn arbeite - ich habe noch nie ein so schwieriges Werk studiert und - um Ihnen meine Bewunderung zu bezeugen - die Schwierigkeiten sind so vielfältig, daß es zuviel gesagt wäre, den Zeitpunkt festzulegen, wann das Werk der Öffentlichkeit vorgestellt werden kann ... [...]"

La première audition avec Casals ne se réalisa toutefois pas, on n'en connaît apparamment pas la raison: Casals ne joua le concerto qu'en privé. L'oeuvre fut finalement donnée en première audition par Emanuel Feuermann le 7 novembre 1935, avec l'Orchestre Philharmonique de Londres dirigé par Sir Thomas Beecham. Pour plus de détails, voir la page de l' Arnold Schoenberg Center référenciée plus haut, et les nombreuses sources qui y sont mentionnées.

Le manuscript de la partition peut être visualisé sur cette page de l' Arnold Schoenberg Center.

Ces portraits - Heinrich Schiff et Michael Gielen - sont cités de cette ***page du site sued­deutsche.de (Hermann Wöstmann/dpa)*** et de cette ***page du site csoarchives (Rosenthal Archives)******.***

Arnold Schoenberg, Konzert für Violoncello und Orchester D-Dur in freier Umgestaltung nach dem Concerto per Clavicembalo von Matthias Georg Monn, Heinrich Schiff, Sinfonieorchester des Südwestfunks, Michael Gielen, Studio 5 der Südwestfunk, 10 et 11 décembre 1987

Rediffusé récemment sur Espace 2, dans le volet «24 mai 1937» de la série «Poussière d'étoile - Radio-panoramique» de Jean-Pierre AMANN, c'est grâce à la générosité de la...***... que nous pouvons écouter en ligne cet enregistrement: cliquer sur le logo ci-dessus pour ouvrir une nouvelle fenêtre sur la page correspondante des archives de la RTSR, avec l'audio démarrant au début de la présentation de Jean-Pierre Amann.***

Si vous désirez aller DIRECTEMENT sur l'une des parties de l'enregistrement, CLIQUER sur les minutages donnés ci-dessous en début de ligne: ceci ouvre une nouvelle fenêtre sur la page correspondante des archives de la RTSR, l'audio démarrant à l'endroit désiré.

(08:56) Présentation: Jean-Pierre AMANN

(09:37) 1. Allegro Moderato

(16:10) 2. Andante Alla Marcia

(21:03) 3. Tempo Di Minuetto

**********

Le sommaire de ce volet «24 mai 1937» de la série «Poussière d'étoile - Radio-panoramique» de Jean-Pierre AMANN:

(01:02) Arthur Honegger , Pastorale d'été, Orchestre de la Suisse Romande, Ernest Ansermet, 1942

(08:56) Arnold Schoenberg , Konzert für Violoncello und Orchester D-Dur in freier Umgestaltung nach dem Concerto per Clavicembalo von Matthias Georg Monn, Heinrich Schiff, Sinfonieorchester des Südwestfunks, Michael Gielen, Studio 5 der Südwestfunk, 10./11.12.1987

1. Allegro Moderato, 2. Andante Alla Marcia, 3. Tempo Di Minuetto

(26:34) Paul Ladmirault , Valse triste pour piano et orchestre, Colette Diard, piano, Orchestre de Bretagne, Stefan Sanderling

(32:59) Philippe Gaubert , Quatres Ballades françaises, Mélanie Boisvert, Alain Jacquon, piano, September, 2012, Salle Colonne, Paris

1. Le Départ du matelot, 2. Sur la mer, au pâle soleil, 3. S'ils gagnent batailles, 4. Le ciel est gai, c'est joli mai

(41:19) Francis Poulenc , Concerto champêtre, FP 49, version pour piano et orchestre, Francis Poulenc, piano, Orchestre Philharmonique de New-York, Dimitri Mitropoulos, 14 novembre 1948

1. Adagio. Allegro molto, 2. Andante (Mouvement de Sicilienne), 3. Finale. Presto (Très gai)

(65:48) Frank Martin , extrait du Trio sur des airs populaires irlandais, Trio Altenberg

CLIQUER sur l'un des liens ci-dessus ouvre une nouvelle fenêtre sur la page correspondante des archives de la RTSR avec l'audio démarrant au début de la présentation de l'oeuvre par Jean-Pierre AMANN, resp. - pour les oeuvres d' Honegger, de Schoenberg et de Poulenc - sur la page correspondante de Notre Histoire.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
94,121
4,808
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.