Concours photo "La rue, témoin de nos passions": publiez-vous images jusqu'au 25 mars ! Toutes les infos
Olivier Chappuis, la maturité au bout du chemin

Olivier Chappuis, la maturité au bout du chemin

Voici l'article que j'ai proposé dans le pages de l'Omnibus, journal de la région d'Orbe au sujet d'Olivier qui est un habitant de Bretonnières. Il est entouré d'une belle brochette de musiciens de la région.

Olivier n’a pas peur de relever les défis et il n’en manquait pas ce dernier vendredi à la grande salle d’Arnex. Outre celui de remplir la grande salle, il proposait dix chansons en étant seul sur scène à la première, puis en duo à la deuxième en trio à la troisième et ainsi de suite jusqu’à la dixième. Il passait aussi de la mandoline qu’il avait achetée il y a un mois à la guitare électrique, au banjo, à la guitare sèche pour prendre la place du batteur sans oublier au chant. Mais le défi principal était certainement d’obtenir son baccalauréat étant en fin d’étude au gymnase dans la branche musique. Son travail de maturité était de proposer cette formule et d’obtenir une note suffisante pour l’obtention du sésame. Nous ne pouvons pas en dire plus, les résultats n’étant dévoilés qu’en décembre.

En attendant, la salle d’Arnex affichait complet ce soir-là et l’accueil était chaleureux pour les fans d’Olivier et de sa famille. Le public était certes acquis d’avance, mais encore fallait-il répondre aux attentes et rassurer par une exhibition qui leur réponde. Et la réponse ne fut pas longue à se dessiner avec plein de détails qui se sont ajoutés pour donner du sel à l’événement : une scène envahie d’instruments, des lumières chatoyantes, un héros du jour seul en blanc entouré d’une douzaine de musiciens tout de noir vêtus, une bonne sono non invasive, des transitions assurées par un présentateur maison à l’humour décalé mais efficace, des styles différents en passant par le jazz, le new orleans, le rock, ou des instruments comme l’accordéon, des instruments à cordes classiques, un mélodica, clarinette, saxophone, trombone à coulisse, trompette entre autres. Cette alliance classique/jazz a d’ailleurs soulevé une des plus belles ovations en mettant en avant la chaleur des instruments à corde des soeurs d’Olivier, sans oublier la présence d’un cor des Alpes qui était un défi de plus très bien relevé.

Un dernier mot pour Olivier et pour dire qu’il fut à la hauteur, à l’aise sur scène, n’ayant pas peur de s’exprimer à l’impro devant le micro pour haranguer ses fans et détendre l’atmosphère marquée du sceau des défis du jour à relever. A l’aise aussi avec la demi-douzaine d’instruments qui passèrent entre ses mains (dont la batterie) et même avec les chansons qu’il a interprétées, il a dû passer par trois rappels pour clore ainsi une soirée dont le point d’orgue aurait été l’obtention du sésame le soir même.

Peu de doutes d’une issue positive au vu d’une telle performance qui se termina autour d’une tranche de gâteau aux pruneaux ou aux pommes, le bar restant ouvert pour prolonger le moment dans une franche convivialité.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Renata Roveretto

    Cher Serge vous ne rater pas une, génial ! A voir l'image il y a une belle convivialité entres ces talentueux de tous genres et parmi il y a même encore deux visages que j'ai déjà vu... Merci pour ce partage et bonne chance à ce jeune Olivier !

    Amitiés Renata

Serge Goy
1,044 contributions
1 février 2023
50 vues
1 like
0 favori
1 commentaire
8 galeries