Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Rue de la Corraterie_216

Rue de la Corraterie_216

28 septembre 1908
Juillien frères, Phot.Editeurs, Genève
Claire Bärtschi-Flohr

Une des plus belles rues de la ville.

Carte envoyée de Genève par Adrienne Pasquet-Guillard à ses parents résidant à Bex, Place du Marché. elle y cite à nouveau son fils Paul, né en 1908.

carte oblitérée le 28 septembre 1908 à Genève.

Je me pose quelques questions : quelle est la profession du monsieur juché sur sa bicyclette pour porter une aussi belle casquette : gendarme, facteur ? Et qu'y-a-t-il devant (ou derrière) le tramway, cette espèce de gros panier ?

Mon arrière grand-père, Paul Guillard (1857-1951) faisait la collection des cartes postales qu'il collait dans de grands albums.

Voir aussi une autre vue de la rue à la même époque :

http://www.notrehistoire.ch/photo/view/81718/

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Marianne Carron

    il y a une illusion d'optique à propos du panier, c'est en fait une hotte portée par l'homme (?) au tablier blanc. Je n'avais pas réalisé a quel point les gens a l'époque, même en ville, devaient se déplacer souvent avec des paniers pour transporter toutes sortes de choses. ... et avec élégance si possible. Le cycliste me fait l'impression d'être un gendarme, mais c'est peut-être des réminescences de mes lectures de Quick et Flupke.

  • Claire Bärtschi-Flohr

    Merci pour votre aide. Je fais parfois les choses trop vite et j'ai oublié d'agrandir la photo. On voit alors fort bien cette hotte que porte le livreur. Il est difficile d'imaginer la vie quotidienne de nos prédécesseurs. Quand on en découvre un aspect, c'est toujours intéressant.