Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Noiraigue, Fontaine Léon Perrin

Noiraigue, Fontaine Léon Perrin

25 août 2020
Willy Rueger

Don de Léon Perrin à sa commune, 1958

Charles-Léon Perrin naît dans une famille modeste de religion protestante. Son père, Lucien Perrin (1851-1930), horloger, est originaire de Noiraigue, tout comme sa mère Marie-Aldine Perrin (1854-1935). Il épouse Jeanne-Marie-Nathalie Bennoît (1884-1979) en janvier 1914 dans la ville de La Chaux-de-Fonds. Ils n'auront jamais d'enfants.

Léon Perrin s'inspire avant tout de la statuaire antique, des cathédrales ou encore d'Auguste Rodin. L'art contemporain au contraire, l'intéresse peu. Il observe le travail d'Aristide Maillol et Antoine Bourdelle, anciens assistants de Rodin. Malgré le développement de l'avant-garde, Perrin conserve une approche formelle classique en mettant l'accent sur le figuratif et le réaliste. Il est toutefois sensible à l'Art déco, s'inspirant fortement de l'art égyptien qui se manifeste dans son intérêt pour les glyptiques. Il donne à ses statues féminines des titres mythologiques, historiques, bibliques et allégoriques.

Plus sur: fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9o...

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Willy Rueger
679 contributions
11 avril 2022
13 vues
1 like
0 favori
0 commentaire
2 galeries
Partenariats éditoriaux 2022:
Partenaires de soutien:
107,813
6,727
© 2022 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.