Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

Antarctique(3) 1901-1903

Gibraltar
Johan Adolf Ekelöf
Monique Ekelof-Gapany

Erik Ekelöf (1875-1936) médecin et bactériologue

Erik, né à Stockholm le 12 septembre 1875, est le quatrième des six enfants de Mathilda, née Beskow et de Johan Adolf. Son père, capitaine au long cours était en mer lors de sa naissance. Il arriva quatre jours après l'événement et demeura avec sa famille jusqu'en mai 1876, date à laquelle l'intrépide commandant de la Marine suédoise reprit la mer pour une année. Il fit escale à Plymouth, Lisbonne, Madeira, Montevideo, Buenos Aires, Le Cap, L'Ile Maurice, La Réunion, Madagascar, Durban, Sainte-Hélène et Ascension à bord du navire Gefle.

t

Johan Adolf Ekelöf 1872

Séchage des voiles du vaisseau « Norrköping » au large de Gibraltar

Lorsqu'Erik naît, la carrière de son père est déjà bien engagée. Grâce à un récent héritage reçu de sa tante paternelle, le lieutenant de Marine installe sa famille dans un confortable appartement d'un quartier aisé de Stockholm. Le père est absent pour de longs mois.

Lorsque Johan Adolf n'est pas au commandement de son vaisseau, il s'emploie à des ouvrages de cartographie, à des manuels d'instruction pour la marine et à l'enseignement. Il publie aussi un ouvrage illustré sur ses périples autour du monde

De ces contrées lointaines il a ramené des objets rares, curieux, qui font rêver les enfants. Sur la cheminée du salon trône une urne profonde, venue de Kyoto, dont le couvercle est surmonté d'un chien de faïence doré, à l'expression féroce, tandis qu'un étrange trophée, hérissé d'arcs et de flèches, composé d'une natte tressée de laquelle pendent trois œufs d'autruche surplombe le piano, à la salle à manger. Tout en avalant leur porridge du matin, les enfants imaginent, avec un étonnement mêlé d'effroi, l'envergure de l'oiseau qui pond des œufs aussi impressionnants.

Salle à manger de la famille Ekelöf, Sturegatan 15, Stockholm 1901

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!