Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Neil Armstrong a aimé le Valais !

Neil Armstrong a aimé le Valais !

1972
Charly Arbellay
Pierre-Marie Epiney

L’astronaute américain Neil Armstrong (décédé le 25 août 2012) a été reçu en 1972 par le Conseil d’Etat valaisan.

par Charly-G. Arbellay

Si Neil Armstrong est le premier homme à avoir foulé le sol de la lune, il a aussi été le premier astronaute de la NASA à mettre le pied en Valais, trois ans après son alunissage.

L’astronaute avait été invité en Suisse en compagnie du Dr James Fletcher, administrateur de la NASA et de John Glenn, astronaute. Les trois Américains avaient participé à l’inauguration du pavillon de l’aviation au Musée des transports de Lucerne. A cette occasion, il avait rencontré Henri Dufaux, 93 ans, pionnier de l’aviation.

Accueil en Valais

Le conseiller d’Etat, Antoine Zufferey, président du Gouvernement valaisan, était lui aussi à Lucerne. Il avait saisi cette occasion pour inviter Neil Armstrong à visiter le Valais.

«Toute la presse était rassemblée au prélet du château de Valère pour le rencontrer», se souvient le journaliste Pascal Thurre. «J’avais décidé de lui caresser les pieds, mais au dernier moment je n’ai pas osé ! Aujourd’hui, je le regrette profondément ! Neil Armstrong était plein d’humilité et d’une grande simplicité. Les journalistes voulaient tout savoir de la lune et lui nous parlait de la beauté du Valais. Dans ma vie, j’ai rencontré de nombreuses personnalités de format mondial mais Neil Armstrong est celle qui m’a le plus impressionné !»

Au val Ferret

Dans le magazine Treize Etoiles d’où est extrait ce document photographique, Pascal Thurre titrait :

«Un pied sur la lune, l’autre en Valais».

En effet, Neil Armstrong n’avait pas caché son intention d’acquérir un appartement de vacances dans le val Ferret. De retour chez lui, il a eu d’autres soucis ! Il s’est remarié avec Carol Chevalier et a renoncé à fêter sa nouvelle lune de miel… chez nous !

A propos de la photo :

La photo est tirée du magazine 13 Etoiles :

Sur le document photographique, on voit Neil Armstrong, un verre de fendant à la main, sur le prélet de Valère. dr

A la suite de la parution de cet article dans le NF du 28 août 2012, Mme Philippe Schmid, épouse du photographe et cameraman sédunois bien connu, précisait :

C’est mon mari Philippe (1932-2002) qui a pris cette photo sur le prélet de Valère. Il avait connaissance de la présence de l’astronaute et l’avait positionné de telle façon que l’on puisse découvrir Valère au deuxième plan, prouvant ainsi qu’il était bien en Valais. Mon époux a foncé à son laboratoire, a développé les films, puis effectué plusieurs tirages qu’il a offert à Neil Armstrong avant son départ pour les USA.

Selon le téléphone à Charly-G. Arbellay du 28 août 2012

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • René Gagnaux

    Est-ce-que ce n'était pas plutôt une bouteille de Coca-Cola qu'il tenait à la main, d'après la silhouette de ce qui a été prudemment retouché?! ;-))

  • Pierre-Marie Epiney

    A y regarder de près, cela paraît évident ! :o-)

  • Carole Sierro

    Contrairement à ce qui est dit dans l'article, la réception n'a pas eu lieu sur le prélet de Valère, mais sur le prélet du château de la Majorie. Valère est d'ailleurs en arrière-plan. A cette époque, ma maman était chargée d'organiser les réception du Conseil d'Etat. Nous vivions à la Majorie, dans un appartement de fonction. Neil Armstrong m'a prise dans ses bras. Je n'avais que quelques mois. Philippe Schmid a d'ailleurs immortalisé l'instant.

    • Pierre-Marie Epiney

      Merci de votre précision que j'ai transmise à Charly-G. Arbellay. Accepteriez-vous de publier sur ce site la photo dont vous parlez ? Ce serait un complément précieux. Merci de votre réponse et cordiales salutations.

  • Charly-G. Arbellay

    Carole Sierro a raison. Le prélet de Valère se situe à 600 mètres plus haut et plus à l'est que la Majorie. Merci pour ces précisions. Carole Sierro peut nous dire si Neil Armstrong buvait du Fendant ou de la Williamine. Une chose est certaine: jamais du Coca-Cola n'est offert aux hôtes lors d'une réception officielle valaisanne. Pas d'incident diplomatique, voyons...!

Pierre-Marie Epiney
1,656 contributions
7 août 2019
88 vues
1 like
0 favori
5 commentaires
4 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
101,695
5,949
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.