Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Fribourg, la fontaine de la Samaritaine

Fribourg, la fontaine de la Samaritaine

29 septembre 2018
A. Salamin
Albin Salamin

D'abord en bois, elle fut rénovée entre 1402 et 1404. Dans sa composition actuelle, elle est une œuvre de la Renaissance (1550-1551), de l'artiste Hans Gieng.

Le groupe sculpté représente la rencontre du Christ avec la Samaritaine au puits de Jacob, un puits circulaire surmonté d'une arcade en plein cintre richement orné d'un décor sculpté: péché originel, agneau mystique. Un gnome portant des outils de tanneurs destinés à rappeler le siège proche de la corporation fribourgeoise.

Elle se trouve dans le quartier de l'Auge. Le bassin de plan rectangulaire est orné de panneaux creux avec deux goulots de bronze

Hans Gieng, dont l'origine exact demeure inconnue, est mentionné à Fribourg dès 1525 (Wikipedia) où il mènera une carrière professionnelle. Pendant près de dix ans, il fréquentera un autre sculpteur Hans Geiler. A la mort de ce dernier en 1534, il resta unique sculpteur à Fribourg avec son fils Franz et obtiendra toutes les commandes publiques dont les six fontaines érigées de 1547 à 1560, la dernière fontaine étant la Sainte Anne de la place du Petit-St-Jean.

Avec l'introduction de l'eau courante aux étages des maisons en 1880, les fontaines ont perdu une partie de leur utilité.

Source: Art + architecture en Suisse, Andrey Ivan, 1997 (N:48)

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
93,217
4,668
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.