Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Daubenwand sous le col de la Gemmi

Daubenwand sous le col de la Gemmi

22 octobre 2006
Philippe Chappuis

Image matinale de la légendaire Daubenwand lors d'une passionnante balade automnale par le col de la Gemmi jusqu'à Sunnbüel au-dessus de Kandersteg par l'Üschenegrat contournant le Gällihore. C'est le prétexte à un survol historique qui souligne la relation dans le temps entre col de la Gemmi et Alte Gemmi**.**

Eugène de la Harpe dans le dictionnaire géographique de la Suisse (Attinger 1903) écrit au sujet du passage de la Gemmi, prenons le temps de le lire:

"Au sortir du grand village de Loèche-Les-Bains , le chemin muletier de la Gemmi traverse des prairies remonte des pentes d'éboulis et aborde la haute paroi en apparence inaccessible au sommet de laquelle se trouve le col. On pénètre dans une gorge sauvage sur les flancs de laquelle zigzague le chemin; à peu près à mi-hauteur on voit une grotte dans une paroi de rocher avec un dernier vestige de l'échelle qui permettait d'y arriver, suivant les uns c'était jadis un ermitage dans lequel aurait vécu un anachorète, selon les autres, c'était un refuge ou un poste de péage ou de surveillance du chemin. On monte ensuite en lacets nombreux taillés dans le roc, puis on rencontre ensuite quelques étroites bandes de gazon, des rochers et un ancien refuge et l'on atteint le point culminant du passage sur lequel on a construit l'Hôtel du Wildstrubel . Ce sentier , peu fréquenté autrefois a été beaucoup amélioré...De Loèche au col, le transport par chaise à porteurs des voyageurs plus ou moins invalides est déterminé, du côté valaisan par un règlement assez curieux: pour une personne au-dessus de 10 ans, il faudra 4 porteurs, si elle est d'un poids au-dessus du commun, 6 porteurs , si, cependant elle est d'un poids extraordinaire et que le commissaire le juge nécessaire, il pourra ajouter 2 porteurs et jamais plus !! Il était interdit de faire à mulet la descente du col de la Gemmi jusqu'au pied des rochers...La Gemmi est un passage très ancien , ce nom apparaît déjà sous le nom de "Curmilz" dans un traité d'alliance de 1252 entre l'Evêque de Sion et la Ville de Berne... "

Sous Gemmipass, le Dictionnaire historique de la Suisse, en ligne, donne de son côté ces informations , je cite:

"Passage de Kandersteg dans l'Oberland bernois à Leukerbad dans le Valais à 2314 m. Le col passe sur la crête principale nord des Alpes entre le Daubenhorn et les Plattenhörner. Le col ne serait pas praticable sans les structures construites dans la paroi rocheuse d'environ 600 m de haut au nord de Loèche. Au début, la traversée n'a pas eu lieu ici, mais sur la "Alte Gemmi" à l'est des Plattenhörner. On atteignait ce passage, qui se trouve à environ 2730 m d'altitude, par le nord via le Furggentäli et on descendait de là jusqu'à Clabinualp. Aux environs de l'an 800, c'est par ce vieux sentier que les Alamans ont immigré dans le Valais moyen. Des contrats des XIIe et XIIIe siècles prouvent l'utilisation des pâturages du plateau du col et l'existence d'une auberge (hôpital). Des sources historiques et le fait que l'année 1549 soit gravée dans le mur du lieu-dit Chlofu à mi- hauteur du trajet de chemin du col, prouvent qu'à partir du début du XIVe siècle, un chemin pédestre passait par le mur de la Gemmi à côté de l'Alte Gemmi, grâce à des améliorations progressives. La popularité croissante de Loèche-les-Bains pour les curistes de Suisse alémanique et l'intention de relier plus directement Berne à la route commerciale via le Simplon ont conduit avec l'aide de Berne, à partir de 1739, à une nouvelle construction du chemin dans le Daubenwang, dynamitée en 1739-41 par le Tyrolien Anton Lung et ses constructeurs. De ce fait l'utilisation de l'Alte Gemmi a été abandonnée. En 1762, la liaison a été en continu étendue à Thoune, où elle a été reliée à la frontière bernoise. ..."

Traduit avec l'aide de DeepL.com/Translator (version gratuite)

pour illustrer l'ensemble de cette paroi, 2 images d'Albin Salamin sur NH

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Philippe Chappuis
1,436 contributions
31 janvier 2020
31 vues
1 like
0 favori
0 commentaire
2 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
101,347
5,902
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.