Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

Une arène digne des empereurs

28 juillet 2018
Fêtes des Vignerons , Vevey
Guillaume Favrod

Dans la seconde moitié du 20e siècle, les arènes subissent d’importantes transformations, à l’image de celles qui révolutionnent la société d’après-guerre. De nouvelles technologies de construction, d’éclairage, de sonorisation et de scénographie sont à disposition des concepteurs de la Fête des Vignerons. Une métamorphose s’opère en mélangeant les nouvelles possibilités techniques et les traditions séculaires que la Confrérie représente.

8siem7iedem.s3.amazonaws.com/u... Construction de la structure des arènes, Fête des Vignerons 1955 © Henri Kramer, Confrérie des Vignerons

En 1955, l’arène renoue avec la tradition gréco-romaine. Tandis que le Péplum triomphe dans les salles obscures et que les tournages se succèdent dans les studios de la Cinecittà à Rome, la ville de Vevey se transforme en cité cosmopolite et en véritable studio hollywoodien.

8siem7iedem.s3.amazonaws.com/u... Vue aérienne des arènes, Fête des Vignerons 1955 © Confrérie des Vignerons

Sur un modèle similaire aux arènes romaines d’Avenches, l’amphithéâtre a des allures de Colisée flavien avec ces 16'000 places et ses longues rangées de gradins superposés. Ce gigantisme est rendu possible grâce aux structures tubulaires métalliques utilisées pour la construction. Jusqu’alors l’infrastructure était majoritairement constituée de bois. Dans l’arène même, trois portiques destinés aux divinités sont maintenus de part et d’autre et deux espaces sont créés pour le jeu des figurants, un large escalier symbolisant le domaine céleste des dieux et un parterre représentant l’univers terrestre des hommes. Cette configuration offre de nouvelles possibilités aux auteurs comme aux concepteurs qui donnent aux costumes, aux décors, aux chants, aux textes et à la mise en scène, tout le faste et le prestige des meilleures productions américaines, sans dénaturer leur origine traditionnelle.

8siem7iedem.s3.amazonaws.com/u... Représentation nocturne, Fête des Vignerons 1955 © Confrérie des Vignerons

Ben Hur avant l’heure, les 3857 figurants n’ont rien à envier aux stars hollywoodiennes. Comme leurs idoles, ils sont sous le feu des projecteurs. Pour la première fois, des représentations ont lieu de nuit et la Fête dans son entier est immortalisée sur pellicule. Pour installer l’éclairage et les caméras, plusieurs tours dévolues à la technique sont installées aux quatre coins de l’arène.

Référence : Guillaume Favrod, 1797-2019 : Deux cent ans d’évolution des arènes de la Fête des Vignerons, 2018, p. 6.

Crédit photographie de couverture : Vue aérienne des arènes, Fête des Vignerons 1955 © Confrérie des Vignerons.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Guillaume Favrod
60 contributions
28 novembre 2019
28 vues
1 like
0 favori
0 commentaire
2 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
102,178
6,027
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.