LE REVENANT À LA CRÈCHE (17)

1928
grimentz
(Extrait des „ Cahiers valaisans de Folklore ").
Michel Savioz

Un homme et sa femme possédaient quelques vaches à Grimentz et une vigne à Sierre. Voici qu'un jour la femme entendit du vacarme à l'écurie: les bêtes meuglaient en tirant sur leurs chaines. Surprise, elle s'en alla voir. « Mon Dieu, qu'y a-t-il donc ? » dit-elle en poussant la porte. Elle entra et vit, assis sur la crèche, un homme qu'elle reconnut pour l'avoir autrefois rencontré au village. « Que fais-tu là ? » interrogea-t-elle. Il répondit: « Avant de mourir, j'ai commis de grands péchés. Donne beaucoup d'argent, beaucoup, pour des messes. Je n'ai pas d'argent; mais... je pourrais vendre une vache. Ce sera encore bien peu »: reprit le revenant en disparaissant. La femme sortit et raconta à son mari ce qui venait de se passer. L'homme dit: « Eh bien ! attendons la vendange. Nous aurons alors assez d'argent pour délivrer cette âme. » Ainsi fut fait.

Photo, collection Alain Zuber

Contes de Grimentz, par Robert Loup, professeur. Archives du Nouvelliste valaisan du 1 septembre 1928. Extraits des cahiers valaisans de folklore de l'abbé Luyet.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Michel Savioz
1,856 contributions
4 janvier 2014
874 vues
1 like
0 favori
1 commentaire
5 galeries