Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

Ligne Pont Brassus (PBr) Déraillement Repérage

18 mars 1950
Le Lieu, vallée de Joux
Feuille Avis de Lausanne
Yannik Plomb

Après un déraillement.

La Feuille d'Avis a relaté l'autre jour, très brièvement, le déraillement qui s'est produit jeudi soir sur la ligne du Pont au Brassus, à proximité du Lac Ter, entre les gares du Séchey et du Lieu. Nous donnons encore ci- dessous quelques détails complémentaires. Parti du Lieu à 20 h. 29, en direction du Pont, le train 1755 est brusquement sorti des rails peu après avoir surplombé le Lac Ter. Arrachant les voies et le ballast sur une soixantaine de mètres, la locomotive et le premier wagon voyageurs se sont finalement dangereusement couchés sur le bord du talus, en travers de la ligne. Le premier wagon est venu se lancer contre la machine qui a eu une partie de sa cabine arrachée sous la violence du choc. Le wagon en question, lui, est également passablement abîmé à l'avant. Les travaux de remise en état des lieux se sont activement poursuivis jusque dans la nuit de dimanche à lundi, et ce jour-là les trains ont pu recommencer à circuler. Pendant tout ce temps, des autocars assuraient le service entre les gares du Pont et du Brassus, amenant sur les lieux de nombreux curieux. Les dégâts matériels sont très importants. La locomotive a dû être en partie démontée pour pouvoir être remise sur rails. Seul le second et dernier wagon n'a pas souffert de cet accident qui aurait pu avoir des conséquences autrement graves s'il s'était produit une cinquantaine de mètres plus en arrière ou en avant, du fait de la hauteur du talus. Notons encore que c'est le troisième déraillement qui se produit sur cette petite ligne depuis le début de l'année. Il faut déplorer le fait que le wagon endommagé est l'un des deux derniers acquis par la compagnie et qu'il n'était en service que depuis peu de temps. Les travaux d'amélioration et de restauration de la ligne qui se poursuivent depuis plusieurs années, on peut le constater, ne semblent pas près d'être terminés. Il n'y a heureusement pas d'accident de personne à signaler

Feuille avis de Lausanne 21.03.1950 (scriptorium BCU)

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Yannik Plomb
1,616 contributions
17 juin 2015
1,052 vues
0 like
0 favori
0 commentaire
2 galeries
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
107,629
6,678
© 2022 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.