Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
00:00:00
00:30:01

Charles GOUNOD, Philémon et Baucis, OSR, Isidore KARR, 1951, version abrégée de l'acte I

5 décembre 1951
Radio Suisse Romande pour l'audio, R.Gagnaux resp. sources citées pour images et texte
Radio Suisse Romande pour l'audio, R.Gagnaux resp. sources citées pour images et texte

Photo de couverture, de gauche à droite: Heinz Rehfuss, Pierre Giannotti, Claudine Collart, Derrik Olsen (Diego Ochsenbein)

  • Minutages sur les débuts des différentes parties de l'audio: 0, 07:12, 12:32, 15:41, 17:41, 19:38, 22:35, 24:03

Charles Gounod composa son opéra-comique «Philémon et Baucis» sur un livret de Jules Barbier et Michel Carré, lui-même basé sur la fable éponyme de Jean de La Fontaine, inspirée d'une fable mythologique d'Ovide (dans les Métamorphoses): c'était alors la mode des comédies mythologiques...

La composition était d'abord destinée au festival de musique de Baden-Baden, mais en raison des tensions internationales provoquées par la campagne d'Italie de 1859, sa première audition fut repoussée. La première version en trois actes fut finalement créée le 18 février 1860 au Théâtre-Lyrique de Paris. Par la suite, Charles Gounod supprima toutefois le second acte; cette version définitive en deux actes fut donnée en première audition à l'Opéra-Comique en 1876.

Dans l'enregistrement proposé sur cette page, l'Orchestre de la Suisse Romande est dirigé par Isidore KARR: je lui dédie cette page, en modeste hommage à sa mémoire.

Cette émission fut présentée - entre autres - dans la revue Radio Actualités du 30 novembre 1951, No 48, page 1909:

"[...] Le «Faust», de Gounod, dans sa première version, c'est-à-dire encombré de beaucoup de texte parlé, venait de quitter l'affiche du Théâtre lyrique, à Paris, et commençait son tour du monde. Quelques mois plus tard, sur la même scène, le 18 février 1860, paraissait un nouvel opéra du même compositeur, «Philémon et Baucis».

Si la partition de «Faust» avait quelque peu désorienté la critique, celle de «Philémon» réunit à peu près l'unanimité des suffrages, encore que l'ouvrage parût un peu longuet. Il comptait en effet au début trois actes, ce qui semble beaucoup pour un sujet assez mince, et l'on fit bien, par la suite, de le réduire à deux.

Mais, dans ces deux actes, on retrouve tout le génie en même temps que toute l'adresse, toute la science, toute l'habileté de Gounod. L'orchestration est aussi riche en couleur que celle de «Faust», de «Roméo» ou de «Mireille». La mise en valeur des voix, qu'il s'agisse du bucolique duo du premier acte ou les sixtes et les tierces alternées du soprano et du ténor s'entremêlent avec infiniment de grâce, ou de l'«Air de Vulcain», tout résonnant du fracas des marteaux infernaux, ou encore de la célèbre romance de «Baucis» qui est l'une de ces «mélodies parlées» qu'affectionnait Gounod, est à proprement parler extraordinaire.

On joue peu «Philémon et Baucis», et c'est dommage. Nous croyons que les auditeurs de Sottens approuveront le Studio de Genève d'avoir remis à la place qu'il mérite dans le domaine lyrique cet ouvrage qui sera diffusé en émission directe au cours du prochain mercredi symphonique. Pour l'interpréter, Radio-Genève a réuni un ensemble vocal de grande classe, comprenant Mlle Claudine Collart, Raymond Amade, de l'Opéra-Comique, Heinz Rehfuss et Diego Ochsenhein. L'Orchestre de la Suisse romande sera dirigé par Isidore Karr et l'ouvrage présenté par Alexandre Fédo. [...]"

Les personnages:

➣ Baucis (soprano) Claudine COLLART

➣ Philémon (ténor) Pierre GIANNOTTI

➣ Jupiter (baryton-basse) Heinz REHFUSS

➣ Vulcain (basse) Derrik OLSEN (Diego OCHSENBEIN)

(Derrik (parfois Derek) OLSEN est le nom de scène qui fut choisit par Diego OCHSENBEIN déjà tout au début de sa carrière)

Nous sommes en Phrygie, dans les temps mythologiques... Le premier acte se déroule à l'intérieur de la cabane de Philémon et Baucis, âgés, vivant certes dans la pauvreté, mais malgré tout dans le bonheur, mariés depuis soixante ans:

L'action du premier acte:

"[...] Philémon et sa femme chantent leur amour durable malgré leur âge avancé (duo: "Du repos, voici l'heure"). Entendant les blasphèmes de leurs voisins (choeur: "Filles d'Athor"), Philémon décrie ceux qui osent offenser les dieux. Une tempête se lève et quelqu'un frappe à la porte. Jupiter et Vulcain apparaissent déguisés et leur demande abri, expliquant qu'ils ont été rejetés par tous les voisins. Philémon les reçoit gracieusement.

Jupiter est heureux qu'au moins un mortel ait fait preuve d'hospitalité, mais Vulcain est mécontent de toute l'aventure et aimerait bien être revenu dans ses forges de l'Etna (couplets: "Au bruit des lourds marteaux"). Jupiter taquine Vulcain pour avoir perdu la belle Venus au profit de Mercure (ariette: "Hé! Quoi!").

Baucis apporte du lait de chèvre aux deux invités. Lorsque Jupiter s'étonne qu'elle paraisse si contente de son humble cadre, Baucis lui dit que son bonheur provient de son amour pour Philémon. Son seul regret est de ne pouvoir retrouver sa jeunesse pour recommencer sa vie avec lui (romance: "Ah! si je redevenais belle"). Philémon apporte davantage de nourriture et Baucis divertit ses invités en leur contant la fable du rat des villes et du rat des champs. À la stupéfaction du couple, Jupiter parvient à remplir de vin la cruche à eau qui était vide. Jupiter explique que lui et Vulcain sont des messagers des dieux, venus punir les méchants voisins de Philémon et Baucis. Il endort le couple et promet qu'un avenir bienheureux les attendra à leur réveil (final: "Allons triste buveur"). [...]"

cité de cette page du site charles-gounod.com

L'enregistrement que vous écoutez...

Charles Gounod, Philémon et Baucis, Opéra-comique en deux actes, Claudine Collart, Baucis, Pierre Giannotti, Philémon, Heinz Rehfuss, Jupiter, Derrik Olsen (Diego Ochsenbein), Vulcain, Orchestre de la Suisse romande, Isidore Karr, 5 décembre 1951 (version abrégée)

Acte premier

  1. Introduction - Pastorale - Scène 1re 07:12
  2. Scène III, Trio 05:20 (-> 12:32)
  3. Scène IV, Couplets I et II 03:09 (-> 15:41)
  4. Scène IV, Ariette 02:00 (-> 17:41)
  5. Scène V, Melodrame 01:57 (-> 19:38)
  6. Scène V, Couplets I et II 02:57 (-> 22:35)
  7. Scène VI, Quartettino 01:27 (-> 24:03)
  8. Scène VI, Finale 05:58 (-> 30:01)

Les textes chantés:

Pour la version abrégée du second acte, voir la page <notrehistoire.ch/entries/y9Ylg...>

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Renata Roveretto

    Et encore un de vos beaux et bons dossiers qui rendent curieux et qui donnent des plaisirs à les lires, d'apprendre et à écouter les enregistrements à plusieurs reprises !

    • René Gagnaux

      Merci pour votre commentaire, et surtout pour votre appréciation!

      Cette réalisation de la Radio Suisse Romande et d'Isidore Karr est tellement superbe, que je me suis efforcé de la mettre le mieux possible en valeur!

      La 2e partie va être pour vendredi ou samedi.

René Gagnaux
1,487 contributions
5 février 2020
35 vues
1 like
0 favori
2 commentaires
1 galerie
00:30:01
Déjà 5,424 documents associés à 1950 - 1959

Galeries:

Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
101,735
5,961
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.