Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

Jacques Moreillon - Personnage public

21 décembre 2013
Dominique-D Arbell-Junod

Jacques Moreillon, grande personnalité vaudoise, est né le 16 novembre 1939 à Vevey. Fils de Henri Moreillon et d'Eglantine Schoch.

Après un baccalauréat classique en 1957 à Lausanne, il passe une année aux USA où il obtient un diplôme de la Choate School (Wallingford, Connecticut) avec une bourse de l'AFS (American Field Service.)

En 1962 il obtient sa licence en droit de l'université de Lausanne (où il fut également Secrétaire central de la Société Suisse d'étudiants de Zofingue), et fait un doctorat en sciences politiques à l'Institut Universitaire de Hautes Études Internationales à Genève sous la direction de Jacques Freymond. Sa thèse sur "Le Comité International de la Croix-rouge et les détenus politiques" l'amène à devenir délégué du CICR, d'abord en Inde (1965), puis au Vietnam (1966). Il a été chef de délégation en Syrie (1967), et en Israël (1969-70) avec, entre deux, a accompli des missions au Nigéria/Biafra et auprès du Vatican. En 1971, il épouse Marie-Claude Langer (dont il aura deux fils) et devient délégué régional pour l'Amérique du Sud, basé à Caracas, et, en 1972, Délégué général pour l'Afrique. Il sera la première personne - en sa qualité de Chef de délégation du CICR en Afrique du Sud - à visiter Nelson Mandela dans sa prison de Rhodes Island, une première fois le 4 septembre 1975.

Membre de la Direction du CICR de 1975 à 1988, il a été successivement Directeur du Département de la Doctrine et du Droit (comme successeur de Jean Pictet), puis Directeur des Affaires générales et finalement Directeur général du CICR "ad personam" dès 1984.

En novembre 1988, il quitte ce poste et le CICR pour devenir Secrétaire général du Bureau Mondial du Scoutisme, qui devient l'Organisation mondiale du Mouvement Scout (OMMS) et, simultanément, il et coopté Membre du CICR où il siège encore comme Membre du Conseil de l'Assemblée. De 1965 à 2009 il effectue quelque 250 missions dans 80 pays pour le CICR.

Pendant ses 15 ans à la tête du Scoutisme mondial, ce Mouvement - la plus grande organisation de jeunesse au monde - passe de 16 à 28 millions de membres actifs et ses Organisations Scoutes Nationales de 120 à 155 pays, dans 105 desquels Jacques Moreillon réalise 415 missions. Il prend sa retraite de l'OMMS en avril 2004.

Prenant la succession du Professeur Jacques Freymond en 1989, il est également été pendant quinze ans Président du Centre expérimental de la négociation internationale (CEPNI-CASIN) à Genève, puis membre de son Conseil jusqu'à fin 2007.

Outre le CICR, il reste membre de divers comités, telles les Fondations Pro Victimis et Ousseimi. De 2006 à 2008 il a été Président de l'Association des Anciens de l'Institut universitaire de Hautes études internationales à Genève.

Entre autres distinctions, celle de Chevalier de la Légion d'honneur lui a été remise par M. Balladur, Premier Ministre de France. Le Roi Hassan II du Maroc lui a décerné l'Ordre du Wissam Alaoui, le Président Wade du Sénégal celui d'Officier de l'Ordre National du Lion et le Roi de Suède son Ordre Royal.

En 2013, il devient Vice Président international de la Fondation Paradigma à Cordoue et il oeuvre faire de Cordoue la Capitale mondiale de la Convicencia.

Les archives de Jacques Moreillon et de sa famille sont pour la plupart déposées aux archives cantonales vaudoises.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
19 décembre 2013
2,588 vues
0 like
0 commentaire
4 galeries
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
93,794
4,836
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.