Concours photo "La rue, témoin de nos passions": publiez-vous images jusqu'au 25 mars ! Toutes les infos
Repérage
Glion - Hôtel du Righi vaudois

Glion - Hôtel du Righi vaudois

Sylvie Bazzanella

Fermé depuis une quinzaine d'années, l'hôtel du Righi vaudois situé à Glion a accueilli des hôtes illustres : la reine Emma de Hollande, le prince d'Anhalt-Dessau, la famille d'Oscar Wilde durant le procès pour immoralité de l'écrivain ou encore une conférence pour la paix à Chypre. En 1895, il est agrandi et transformé. Surélevé d'un étage, on créée une nouvelle toiture à la Mansart avec des lucarnes, des vérandas et une annexe pour la salle à manger et des balcons.

«... La vue époustouflante sur le lac que l'on a depuis ce site n'est pas sans ressembler à celle que l'on a depuis le Rigi lucernois (toujours orthographié sans le h) A l'époque, Mirabaud et consorts voulaient ainsi attirer la clientèle touristique des bords du lac des Quatre-Cantons. Ce qui est à l'origine de la concurrence toujours vivante entre Montreux et Lucerne".

Journal 24 Heures, mercredi-jeudi 8-9 mai 2013

En 1854, le financier genevois Jacques Mirabeau fait construire un «chalet» à Glion. Dix ans plus tard, un second bâtiment est édifié à proximité: il s'agit de l'Hôtel du Righi vaudois, tel qu'il est représenté par la gravure. Ses façades sont caractéristiques de certains établissements Montreusiens par leur décor inspiré de l'art local suisse. Très luxueux pour l'époque, le Righi vaudois contient plusieurs salons, un établissement de bains et un télégraphe, dont le tracé vertical de la ligne dans la colline est devenu le jogging le plus efficace de Montreux. L'intrépide Impératrice Sissi l'arpenta régulièrement entre 1893 et 1898. Le chalet et cet hôtel disparaissent en 1895 lors de la reconstruction menée par l'architecte Louis Maillard. L'état actuel de l'édifice résulte de ces travaux et la restauration entreprise récemment lui a redonné son lustre.

Tiré de : mymontreux.ch

Hôtel du Righi Vaudois, chalet de 1854 et nouvel édifice de 1866

(Montreux, Rambert E,. [et al.] ill. par G. Doré, [et al.], Neuchâtel, 1877)

L'hôtel au temps de sa splendeur

Site Delcampe.net

Le bâtiment et son parc, aujourd'hui :

3 mars 2019

Photos Sylvie Bazzanella

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Martine Rouyer

    L'âme de cet hôtel n'appartient pas seulement aux personnages illustres qui l'ont fréquenté. Pour que vive ce magnifique édifice au fil des saisons, des petites mains se sont activées sans compter ni leur temps, ni leurs efforts. Aussi loin que je me souvienne, aucun propriétaire ne leurs a dit merci. C'est à ces personnes que je rends hommage. J'ai eu le privilège de travailler avec certaines d'entre elles, pour que chaque jour, cet hôtel et son parc puissent accueillir ses visiteurs particuliers. J'ai hanté sa bibliothèque, ses caves, se combles. Je voulais tout connaître de lui, le sentir, le vivre. Aujourd'hui, quand je vois l'état d'abandon de son parc si magnifique autrefois, je ne peux m'empêcher de revoir la fierté des jardiniers qui s'y activaient dès l'aurore jusqu'à tard le soir. Quand je découvre des étudiants sans respect occupant ses chambres, je ne peux m'empêcher de penser à sa gouvernante, qui avec son équipe, s'employaient à que chaque coin de cet hôtel soit propre. Je me souviens de ses concierges qui sans compter leurs heures du jour et de la nuit, mais toujours très fiers, accueillaient sans se lasser les visiteurs. Et tout ça, il n'y a pas si longtemps. Cet hôtel est envoûtant, exigeant mais resplendissant. Le voir si pauvre aujourd'hui nous pince le coeur. Sa propriétaire a su exiger l'impossible de nous mais d'elle qu'a-t-elle exigé? Tout cela pour quoi? Pour qui?

  • Pierre Jeannerat

    En allemand, on dit "die Rigi". On devrait donc dire : la Rigi. Même dans ce domaine, les hommes ne respectent pas les femmes.

  • David Glaser, reporter FONSART

    Le journal 24 Heures a annoncé ce matin que le groupe saoudien Saba avait racheté l'hôtel qui était en vente pour 25 millions de francs. Il était fermé depuis 1995. Sa situation en hauteur pourrait constituer des problèmes logistiques. Pour l'instant, le quotidien vaudois ne sait pas quelles sont les intentions du nouveau propriétaire, un hôtel de luxe... un hôtel privé...

  • Sylvie Savary

    L'hôtel en travaux a ouvert ses portes durant les journées 2023 du patrimoine pour voir l'ampleur du chantier à mener avec le service de conservation du patrimoine. Un résumé : notrehistoire.ch/entries/L28LR... (Je n'ai pas réussi à mettre toutes les photos de ces rénovations dans un seul article et les ai publiées séparément).

    • Renata Roveretto

      Chère madame Sylvie Savary,

      voici encore des liens intéressants avec de l'histoire et encore plusieurs de vos images concernant la rénovation de l'hôtel :

      24heures.ch/a-glion-le-righi-v...

      24heures.ch/ferme-depuis-25-an...

      En 1854, Jacques Mirabaud (1784–1864), financier genevois et cofondateur de la banque privée suisse Mirabaud , fait construire un hôtel et une maison d'hôtes sous forme de chalet à Glion . Dix ans après l'ouverture, un autre bâtiment, plus grand, est construit à côté du chalet. L'Hôtel Righi de Vaudois fut l'un des premiers hôtels situés en altitude au-dessus du lac Léman . Après avoir accueilli des invités de marque au fil des années, l'hôtel fut de nouveau agrandi en 1895. Le chalet a été démoli dans le cadre des travaux de rénovation et l'hôtel a retrouvé sa forme actuelle. L'architecte suisse Louis Henri Maillard était responsable des plans. Un nouveau toit mansardé avec lucarnes, des vérandas et une extension pour la salle à manger ont été les derniers agrandissements.

      La façade historique du bâtiment est un exemple typique de l'architecture hôtelière privilégiée à Montreux à l'époque. En plus du jardin, l'hôtel disposait de plusieurs salons accessibles aux clients de l'hôtel, d'un établissement balnéaire et de sa propre ligne télégraphique.

      En 2020, l'hôtel, fermé depuis 20 ans, a été repris par le groupe d'investissement saoudien Saba-Partners. Parmi les Invités figura l'impératrice d'Autriche (Sissi). Et encore aussi Constance Wilde qui vivait dans l'hôtel avec les enfants qu'elle avait avec Oscar Wilde en 1895 alors que son mari était impliqué dans un procès pour immoralité. ( Wikipedia )

      Voici vos images :

      notrehistoire.ch/entries/EVY7p...

      Amicalement Renata

Sylvie Bazzanella
3,259 contributions
18 mai 2013
11,762 vues
3 likes
2 favoris
5 commentaires
4 galeries