Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
A la cabane Bétemps

A la cabane Bétemps

1 janvier 1902
Collection André Groux
Sylvie Bazzanella

Un arrêt à la cabane Bétemps pour ce groupe d'alpinistes accompagnés de leurs guides, lors la descente du Mont-Rose.

Le texte accompagnant cette photographie est difficilement lisible.
Reproduit ici tel que je le lis :

X Ruffer ? Puffer ?
XX Gaspari
XXX Un guide de Zermatt (je pense qu'il pourrait s'agir de Franz Lochmatter (1878-1933)

XXXX Maldack ? Moldack ?
XXXXX Von Wetter - Rosenthal
6 Le docteur allemand de Bamberg ami de XXXX
7 Compagnon du docteur

La cabane Bétemps, propriété du Comité central (CAS) a été construite entre 1894 et 1895, grâce à un legs de l'ingénieur François Bétemps, dont elle a porté le nom jusqu'en 1939. Un don de la famille Seiler de Zermatt contribuât à sa réalisation. En 1929, le Comité central l'offre à la Section Monte-Rosa. En 1940, après plusieurs agrandissements, l'ancienne cabane devint la cabane du Mont Rose.

Une nouvelle cabane « high tech » a été inaugurée en 2009.

Détruite par l'armée en 2011, l'ancienne cabane Bétemps n'est plus qu'un souvenir.

© Collection particulière de André Groux, Lausanne

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Sylvie Bazzanella
  • Charly-G. Arbellay

    Le prince consort, le duc Henri de Mecklembourg-Schwerin (1876-1934), époux de la reine Wilhelmine des Pays-Bas, en séjour à Arolla, s'est rendu à la cabane Bétemps en compagnie des guides d'Arolla. Avec ses compagnons il a porté secours à trois déserteurs italiens qui erraient depuis deux jours sur les glaciers. Ces hommes n'en pouvaient plus. Ils n'avaient pas de lunettes pour la neige et avaient les yeux brûlés. Le princes leur donna des vivres. Après quoi, un guide du prince les firent descendre à Zermatt. On parla de miracle qu'ils ne fussent pas morts dans une crevasse. Le Dr Bayard soigna ces rescapés. Deux d'entre eux perdirent un œil. On trouve plus d'info sous le site e.newspapersarchives.ch - Feuille commerciale de Sierre et du district du 26 mars 1926 sous le titre: "Un prince dans les Alpes". - Charly-G. Arbellay, journaliste - Sierre

Sylvie Bazzanella
3,098 contributions
25 novembre 2013
1,280 vues
1 like
0 favori
2 commentaires
6 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
104,318
6,469
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.