Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Victor et Louky aimaient recevoir des amis dans leur maison

Victor et Louky aimaient recevoir des amis dans leur maison

1 mai 1960
Martine Desarzens

Toute la famille aidait pour préparer ces grandes réunions d'amis à la maison; on adorait ces fêtes où chacun trouvait une place autour de la table familiale placée au centre de notre vaste cuisine à l'ancienne.

Lorsque mon père voyageait et que son programme le lui permettait, il aimait trouver un logement chez l'habitant dont il nous ramenait de délicieuses recettes.

Celle que je vous livre vient de Sardaigne et s'appelle; Le potage de l'accouchée:

Préparer un bouillon de volaille avec des pattes et des ailes de poulet aux pattes noires; (le meilleur poulet que l'on trouve au marché à Lausanne ou chez votre bon boucher).

Rôtir une tranche de pain sur un feu de sarments et de ceps de vignes.

Frotter de l'ail sur les tranches de pains rôtis

Poser cette tranche de pain rôti au fond d'une assiette à soupe

Casser un oeuf du jour et poser le jaune de cet oeuf sur le toast, ajouter un peu de
poivre sur ce jaune d'oeuf

Poser une petite branche de Thym sur le pain et l'oeuf

Verser trois louches du bouillon de volaille sur ce pain,

Verser une rasade de très bon vin rouge; bourgogne de préférence

Apporter immédiatement à la femme couchée qui vient d'accoucher, toute la famille reste à ses côtés d'elle lorsque mange ce potage qui doit lui apporter les forces qu'elle a perdu lors de son accouchement !

Mes parents faisaient régulièrement ce potage comme entrée lors des invitations hivernales.

Sur cette photo, ma mère tient une bouteille en forme de poisson remplie de bourgogne, mon père apprête l'assiette, ils ont gouté...un peu de poivre...semble dire ma mère.....; ils aimaient cuisiner ensemble.

Nous avions de grandes armoires remplies de vaisselle; d'assiettes dépareillées dont la dominante de couleur était le bleu, de verres, de plats....achetés par mon père à la Maison du Vieux à la Riponne.

Les mets étaient délicieux, les amis apportaient des flacons de vin, des paniers de fruits...

Nous mettions d'immenses bouquets de fleurs dans la maison....

Photo d'Henriette Grindat, toujours invitée aux fêtes de famille.

Henriette Grindat, photographe, voir : http://www.notrehistoire.ch/photo/view/37469/

Je remercie ProLitteris de m'avoir permis de mettre ces photos d'Henriette Grindat sur le site Notre Histoire.ch dans le cadre de mes archives sur mon père Victor Desarzens, chef fondateur de l'Orchestre de Chambre de Lausanne, OCL.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
104,206
6,474
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.