Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
La grotte du "Roi de Prusse"

La grotte du "Roi de Prusse"

8 juillet 2020
Claire Bärtschi-Flohr

En bateau sur le Doubs. Beaucoup de touristes. Tous masqués à cause de la pandémie de covid19.

Sur la rive droite et suisse du Lac des Brenets, juste avant le fameux Saut-du-Doubs, se trouve la Grotte du Roi de Prusse, anciennement nommée Grotte de La Toffière ou de l’Etoffière. Elle est décorée d'une croix suisse.

Cette cavité a été creusée naturellement dans le calcaire de la falaise.

Elle est fréquemment explorée par les spéléologues.

Elle a été visitée par les rois de Prusse Frédéric-Guillaume III, puis Frédéric-Guillaume IV, tous deux princes de Neuchâtel, lors de leurs visites dans leur fief au XIXe siècle. Frédéric-Guillaume III la visita en 1814, Frédéric-Guillaume IV y vint en 1842.

En effet, Neuchâtel fit appel aux Hohenzollern pour succéder aux Orléans-Longueville (suite au décès de Marie de Nemours, décédée sans postérité) comme suzerains dès 1707. De cette façon, les Neuchâtelois, réformés, pouvaient s’assurer d’avoir un souverain qui respecterait leur confession.

On dit aussi que l’éloignement géographique de Neuchâtel par rapport à la Prusse leur permettait une relative autonomie… Fait surprenant : Neuchâtel a bénéficié à la fois du statut de principauté du roi de Prusse et de canton suisse de 1815 à 1848. Date de la révolution qui permit l’établissement de la république.

A propos de la visite de la reine de Prusse, qui visita la grotte en 1942 avec son mari, T. Combe, alias Adèle Huguenin raconte une jolie histoire de tasses de Saxe qui furent offertes par la reine Marie-Louise, à une dentellière de la région qui la vénérait et qui lui avait façonné et offert, lors de sa visite, un voile en dentelle. La reine, émue, voulut payer le cadeau, au grand désespoir de la donatrice qui refusa tout argent. La reine nota alors le nom et l’adresse de la dentellière et celle-ci reçut, un jour, par la poste, deux ravissantes tasses en fine porcelaine de Saxe, portant chacune, dans un médaillon, le portrait du roi et de la reine !!!

« Les tasses de Saxe », de T.Combe, in « Figurines », recueil qui contient une quinzaine de nouvelles, malheureusement non rééditées pour l’instant. J’espère que la Bibliothèque numérique romande réparera bientôt ce manque. On peut trouver le livre à la bibliothèque.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
102,871
6,162
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.