Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Dans la collégiale de Neuchâtel

Dans la collégiale de Neuchâtel

1966
Famille Felgenhauer
Famille Felgenhauer

Malgré leur mine souriante, le visage éprouvé de ce trio faisant penser à des choucas posés sur des ruines, ces ruines qui dominent le jardin des princes étant les vestiges des anciens remparts, trahit encore l’émotion angoissante procurée par le monument des comtes de Neuchâtel qu’ils viennent de subir à l’intérieur de la Collégiale : les quinze statues de grandeur naturelle, six femmes et neuf chevaliers, semblent bouger, parfois, dans la pénombre de la Collégiale au ciel étoilé. C’est au comte Louis de Neuchâtel qui fit réaliser cette idée en 1392 que les voyageurs doivent leur agitation intérieure dégagée par ces mânes hallucinants.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
107,541
6,699
© 2022 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.