Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

Les photographies stéréoscopiques

14 mai 2014
notrehistoire
notreHistoire

A partir des premières années 1860, il fut possible de réaliser des photographies stéréoscopiques. Il s'agissait d'un procédé permettant, grâce à un appareil de vision disposant de deux lentilles, de juxtaposer deux photographies quasi identiques. L'effet était saisissant: les photos stéréoscopiques donnaient l'impression du relief et donc d'une certaine profondeur à l'image.

Ce procédé s'inspirait d'un phénomène visuel physique: chaque oeil peçoit en effet une vue légèrement différente que le cerveau synthétise en une seule image. Les photographies stéréoscopiques connurent un grand succès. L'industriel anglais John B. Dancer fit breveter en 1856 un dispositif permettant de prendre deux photographies simultanément au moyen de deux objectifs disposés côte-à-côte.

Au XXe siècle, la photo stéréo se répand parmi les photographes qui en font usage pour la prise de paysage, de monuments ou de scène de la vie quotidienne. Le procédé disparaît dans les années 1950.

Source: L'appareil photographique, éditions Time-Life 1970.

Lire également

l'interview d'André Gardies, professeur de cinéma et d'audiovisuel à l'Université Lumières-Lyon 2, publiée sur le site

galerie-photo.com

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
notreHistoire
695 contributions
14 mai 2014
1,084 vues
0 like
0 favori
3 commentaires
2 galeries
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
105,463
6,579
© 2022 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.