Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Le temple de Bassins

Le temple de Bassins

9 août 2012
A. Salamin
Albin Salamin

Petite commune du district de Nyon au dessus de Gland, elle possède un joli temple avec vue sur le lac Léman.

De

Claude-Henri Kissling:

Le village de Bassins dresse devant la haute muraille du Jura le clocher massif de son église. Ce vieil édifice est intéressant au point de vue historique et artistique. Il a subi de nombreux remaniements au cours des années. Le cœur paraît être le dernier reste d'une importante construction remontant au XIème siècle et qui dépendait du prieuré de Payerne. Le clocher serait du XVème ; les autres parties, moins anciennes. Des réparations avaient été effectuées en 1786 ; de plus importantes au siècle suivant ; enfin, après un semblant de remise en état en 1908, ce fut la restauration remarquablement réussie de 1934, œuvre des architectes Gillard et Godet. Cœur surélevé, avec ses deux fenêtres de plus pur style roman (elles avaient été murées !) que le peintre verrier Poncet a munies de vitraux : gerbe de blé et grappe de raisin ¬le pain et le vin de la communion ¬ et, au-dessus petite fenêtre circulaire ornée de la tête du Christ ; voûte au tuf, décorée, comme celle de la nef, par le peintre Ramseier ; chaire neuve sans abat-voix. On a supprimé une galerie inesthétique ; rétabli la chapelle du St-Esprit, dont on avait fait…un bûcher ; remis au jour trois autres fenêtres, vrais bijoux d'architecture, dont deux de style gothique, dans la chapelle de la Vierge Marie, fondée en 1405 ou 1406. Relevons ici que tous les vitraux décorant ces fenêtres ont été offerts par de généreuses paroissiennes et par les enfants des écoles. C'est ainsi que l'on a rétabli en leur état primitif des merveilles architecturales qui risquaient d'être à jamais ensevelies, et fait d'un temple atteint de vétusté une église accueillante et confortable (chauffage à air chaud) qui arbore sur sa tour carrée, en remplacement de l'affreux cadran de naguère, un cadran s'harmonisant avec l'architecture de l'édifice.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Albin Salamin
2,027 contributions
7 septembre 2012
828 vues
0 like
0 commentaire
5 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
98,744
5,666
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.