Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Les premières rames du Jungfraubahn

Les premières rames du Jungfraubahn

Editions Kunstverlag, Brienz
Albin Salamin

Les hommes ont amené le chemin de fer au plus près des sommets. Avec le Jungfraubahn, il fallait aller encore plus haut. Le 21 décembre 1894, l'ingénieur suisse Adolf Guyer-Zeller, reçoit la concession pour ce projet un peu fou de creuser sous l'Eiger et le Mönch vers une gare à côté de la Jungfrau.

Les travaux débutent en juillet 1896. Un premier tronçon à crémaillère est ouvert entre la Kleine Scheidegg et l'Eigergletscher en septembre 1898. Les difficultés financières ralentissent les travaux et la ligne se terminant à la gare souterraine de l'Eigerwand (3158 mètres) sera ouverte le 18 juillet 1905.

Les difficultés de creusement sous le Mönch et ainsi que le manque de financement, oblige la compagnie à fixer le terminus de la ligne à la gare souterraine du Jungfraujoch (3454 mètres).

La ligne sera complètement ouverte le 1er août 1912. Elle est électrifiée depuis le début.

Les premières locomotive à crémaillères sont des He 2/2 dont on voit un exemplaire sur cette carte postale.

A l'arrière plan, la Jungfrau avec à droite le Silberhorn (3695 mètres) et devant le Schneehoren (3400 mètres).

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Renata Roveretto

    Une image qui fait peur, bien que la beauté des montagnes n'échappe pas à l'envie de se trouver à proximité. Quel dommage pour la vie dans les montagnes...

Albin Salamin
1,973 contributions
5 décembre 2019
19 vues
0 like
1 commentaire
2 galeries
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
97,342
5,496
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.