Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

Aloÿs FORNEROD, Concerto pour piano, Op.29, extrait, Jacqueline BLANCARD, OCL, Victor DESARZENS, 29 octobre 1962, Théâtre Municipal de Lausanne

29 octobre 1962
Lausanne, Théâtre Municipal
Radio Télévisison Suisse
René Gagnaux

Parmi les innombrables trésors des archives de la Radio Télévision Suisse, un enregistrement d'un extrait du Concerto pour piano et orchestre d'Aloÿs FORNEROD, interprété par Jacqueline BLANCARD et l'Orchestre de Chambre de Lausanne sous la direction de Victor DESARZENS!

Cet extrait fut diffusé dans l'émission «L'Orchestre de chambre de Lausanne: 75 ans de complicité avec la RTS. Aloÿs Fornerod» de la série «Versus-écouter». Diffusée le 11 octobre 2017, elle était le 3e volet d'une série de 5 émissions célébrant les 75 ans de l'OCL (*)

Aloÿs Fornerod, photo De Jongh, Lausanne, du Fonds Fornerod déposé à la BCU Lausanne, cité du descriptif de ce 3e volet

Cet épisode débute avec un extrait - Rigodon - du Voyage de Printemps, 1965, OCL, Victor DESARZENS. Suivent des extrait d'entretiens d'Aloÿs FORNEROD avec Henri JATON tenus à propos de son Te Deum, avec des extraits de l'oeuvre, par le Choeur des Jeunes de l'Eglise nationale vaudoise, devenu par la suite Choeur Pro Arte, sous la direction d'André CHARLET (1955). Parmi les solistes Hugues CUÉNOD et Maria STADER...

Le dernier quart d'heure de l'émission est consacré à son concerto pour piano, Opus 29, qui fut donné en première audition le 24 février 1944, avec Jacqueline BLANCARD en soliste et l'OCL sous la direction de son chef fondateur, Victor DESARZENS - un concert dont il ne reste toutefois pratiquement rien - d'après Jean-Pierre Amann seulement des fragments sur 78 tours en mauvais état, provenant probablement d'une répétition.

Le compte-rendu de cette première, paru dans la «Gazette de Lausanne» du 26 février en page 4, rubrique «Courrier musical», signé «Ed. H.»:

"[...] le «concerto» pour piano et orchestre d'Aloys Fornerod. J'ai hâte d'en dire le franc succès et de témoigner mon plaisir: il y a là de quoi tenter interprète et public, et je souhaite qu'ils se laissent souvent tenter.

Je ne me souviens pas de musique de Fornerod plus accessible au premier choc, plus plaisante et aussi plus humaine avec toute la tendresse et la franche et fraiche gaieté, que celle-ci respire.

À un «allegro» riche et coloré succède un mouvement lent où l'auteur laisse, à sa manière que nous aimons, sourdre l'émotion: le «final» en forme de rondeau a le plus fin sourire et vous le laisse aux lèvres. Discours singulièrement aimable, sans démagogie, où Fornerod use d'une éloquence directe et réussit à n'avoir rien perdu des hautaines qualités de style et d'expression qu'il fit touiours apprécier: là est peut-être le secret et la marque de cette réussite, pour autant que nous ayons besoin de les connaître.

Jacqueline Blancard, enthousiaste et intelligente, fit là une belle création: son jeu merveilleusement clair servait à ravir la limpidité de l'oeuvre. [...]"

Un enregistrement fut fait une vingtaine d'années plus tard, le lundi 29 octobre 1962, en concert au Théâtre Municipal de Lausanne, avec les mêmes interprètes, et dont on peut entendre un extrait en fin de l'émission. Un extrait du compte-rendu de ce concert, cité de la «Gazette de Lausanne» du 30 octobre 1962 en page 3, signé «J. P.»:

"[...] Deuxième concert d'abonnement de l'OCL - Victor Desarzens et Jacqueline Blancard

[...]

La soliste de ce concert, Mme Jacqueline Blancard, a présenté le «Concerto pour piano et orchestre Op. 29» d'Aloys Fornerod. Cette oeuvre savoureuse et suggestive, au caractère si heureusement mélodique, tour à tour éclatante et poétique, qui unit la sève transparente des vieilles ballades françaises et des accents d'un lyrisme parfois presque romantique, fut jouée avec une magnifique autorité par Mme Blancard, dont on apprécia vivement le jeu lumineux et délié. L'OCL accompagna la soliste avec beaucoup de sobriété et d'intelligence. Le public réserva au compositeur, à la soliste et aux interprètes un accueil fort chaleureux. [...]"

CLIQUER sur les minutages ci-dessous pour écouter directement les passages en question (ouvre une nouvelle fenêtre sur la page correspondante des archives de la RTS):

21:24 (1284) présentation par Jean-Pierre Amann

22:18 (1338) Aloÿs Fornerod sur son concerto, Jacqueline Blancard et Victor Desarzens, entretien avec Henri Jaton

26:36 (1596) extrait du dernier mouvement du concerto

(*) Les autres volets qui peuvent être écoutés dans les archives de la Radio Télévision Suisse (**):

(**) Je ne peux donner ci-dessus que des liens sur les archives de la RTS, car je n'ai pas encore pu trouver ces émissions - resp. ces extraits - sur Notre Histoire.

Je pense toutefois que cette série vaut la peine d'être évoquée ici, même si les liens renvoient sur une plateforme externe, car elle contient de nombreux documents extrêmement intéressants pour divers dossiers.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!