Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Fribourg / Théâtre Equilibre

Fribourg / Théâtre Equilibre

1 janvier 2012
Fribourg, Tivoli, 1700 Fribourg, Suisse
Chantal Codourey Piguet
Chantal Codourey Piguet

En 2012, le théâtre attendu depuis des décennies par les Fribourgeois était enfin inauguré.

L'architecture de ce bâtiment a surpris, tant pas son audace que par son emplacement.

Son impact visuel sur le centre de la ville de Fribourg a fait couler beaucoup d'encre.

Façade avant, depuis dessous.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Martine Desarzens

    Une réalisation qui n'a pas que surpris les fribourgeois, un dépassement de 15 millions du budget initialement prévu et voté va peser sur les contribuables fribourgeois: "...Equilibre a ensuite connu les dépassements de crédits souvent liés aux énormes chantiers politiquement sensibles, dans la mesure où le crédit soumis au vote évite soigneusement d’inclure les hausses légales du renchérissement. Divers compléments de programme ont également dû être apportés. Mais la masse de l’ensemble, alourdie par un terne revêtement de crépi et une situation insuffisamment dégagée, a suscité une controverse sans fin. Nombre de Fribourgeois ont été surpris en voyant la chose sortir de terre par l’impact inattendu sur leur paysage familier. Alors qu’elle avait été rêvée vitrée et aérienne, la construction a été finalement réalisée dans la même forme mais en béton, la raison financière ayant parlé. Alors que les Fribourgeois avaient voté sur 35 millions de francs, la réalisation en coûtera près de 50. A cela s’ajoute que les relations avec l’architecte zurichois Jean-Pierre Dürig, lauréat du concours, se sont progressivement détériorées, au point que la justice est désormais saisie. L’auteur du théâtre ne se montrera d’ailleurs pas à l’inauguration de son œuvre...." Yelmarc Roulet, Le Temps. Décembre 2011