Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Repérage
Pont du Pontet du XVIIe s.  franchissant l'Hongrin

Pont du Pontet du XVIIe s.  franchissant l'Hongrin

2020
Dumartheray Eric
Choucas star photo naturaliste

Le chemin muletier menant au col de Jaman a joué un rôle majeur dans les échanges entre la Gruyère et le Lac Léman et principalement la ville de Vevey.Aux XVIIe et XVIIIe s., il fut utilisé pour l'exportation des fromages de la Gruyère et l'importation du vin. Un service de messagerie l'utilise dès 1798 (DHS) . Le sentier perdit de son importance à la construction en 1902 du tunnel du MOB sous le col de Jaman.

Pour parvenir au col de Jaman depuis l'Auberge de la Croix Blanche ou depuis l'Hôtel de Jaman, il fallait monter d'environ 700 m. Au départ de Montbovon, le sentier monte en rive droite de l'Hongrin, puis, au niveau de Pra du Pont, franchit l'Hongrin par un pont en pierre historique, le Pont du Pontet du XVIIe s. De là, se poursuit la montée par les Allières et les Cases pour le col de Jaman à 1511 m. Classé comme tracé historique d'importance nationale, le pont a été l'objet d'un dossier IVS

"Ouvrage en pierres de maçonnerie irrégulière et à une arche plein cintre . L'arche ainsi que les parapets sont eux en pierres de taille. Orifices pour l'évacuation des eaux sur les côtés latéraux du pont et à la base de la travée, de chaque côté également, cavités ayant servi à sa construction. Large de 2.6 m et de 1.9 m pour le seul passage des chars, le pont jette une large arche au-dessus des eaux de l'Hongrin à un point resserré des gorges. Sa culée de rive droite est moins volumineuse que celle de rive gauche. L'épaisseur de la voûte n'excède pas 1 m....Au cours des travaux de réfection, on eut l'agréable surprise de découvrir sous l'humus et les gravats environ 5 m2 du pavé originel du revêtement du pont ainsi que de voir apparaître deux traces parallèles d'ornières de chars (fig. 7) que le vieux pavé avait conservées ici; elles avaient, d'axe à axe, une largeur exacte de 1.1 m."

Merci à Eric Dumartheray (Choucas star) d'avoir mis à disposition de Notrehistoire cette image spendide, qui a, en outre, le mérite de bien mettre en évidence les éléments de la construction de l'arche avec ses pierres de taille, l'appareil irrégulier au-dessus et ses culées , surtout la gauche

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Philippe Chappuis
2,089 contributions
1 novembre 2020
364 vues
3 likes
0 favori
0 commentaire
3 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
104,205
6,472
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.