Etonnante vue de Sierre

Etonnante vue de Sierre

1900
inconnu, collection Pm Epiney
Pierre-Marie Epiney

Comment qualifier cette vue de Sierre ? Ce document hésite entre la photographie et la peinture. Il semblerait que ce soit un cliché retouché à considérer les contreforts de la forêt de Sierre et le Gorwetschgrat ou les maisons de la ville dont chaque pan a été redessiné.

Analyse de Gaëtan Cassina

Selon Gaëtan Cassina, historien d'art et auteur du volumineux ouvrage "Le district de Sierre 1. La ville de Sierre et Chippis", cette vue est tout à fait réaliste. [voir]

Voici son commentaire :

Comme il apparaît dans un cadre mince et avec une légende imprimée, il me semble qu’il s’agit d’un cliché, non au sens proprement photographique conféré au terme chez la plupart de mes correspondants français, mais issu d’un procédé typographique reproduisant la photographie déjà retouchée et sans empreinte marquant le papier, peut-être ce qu’on appelle la phototypie (à vérifier dans une source spécialisée) et la lithographie. Tu dois voir toi-même si la surface de l’image est celle d’une photographie ou plutôt d’une « impression sans pression », donc sans foulure du support, donc de la surface du papier.

À voir encore avec de meilleurs connaisseurs des techniques que ton pauvre historien du patrimoine… La retouche de l’image initiale saisie par un objectif photographique demeure évidente.

Ma réponse :

La surface de l'image (de grande dimension) est celle d'une photographie.

Analyse de Valérie Clerc

En agrandissant l'image, on se rend compte que le point de vue est réaliste, mais que plusieurs détails du paysage ont été retouchés, vraisemblablement pour en augmenter le contraste. L'image était peut-être devenue un peu pâle après plusieurs tirages. L'éditeur-photographique a sans doute souhaité en améliorer le rendu pour tirer encore un jeu d'épreuves.

La technique utilisée est probablement une héliogravure. Celle-ci domine le marché de l'impression photo jusque dans les années 1940. La retouche peut avoir été faite après le tirage (à l'aquarelle) ou avant, directement sur la plaque d'impression au burin ou à l'aiguille. A l'époque, les plaques d'impressions étaient coûteuses. Elles étaient donc souvent utilisées au-delà, jusqu'à la corde. Le cuivre, passé des milliers de fois sous presse, se dégrade, ce qui engendre une perte de précision de l'image. Certains ateliers de reprographie n'hésitaient pas alors à retravailler la plaque originale pour lui "redonner un coup de jeune" et tirer encore quelques images. La vue publiée présente ces caractéristiques.

Analyse de Charly Arbellay

notrehistoire.imgix.net/photos...

Le négatif, sans doute une plaque de verre, a été altérée par un accident de laboratoire. Après le développement de la plaque, le fixatif n’a pas réagi correctement ce qui provoque des taches noires sur le négatif (donc taches blanches au tirage papier). On peut corriger cela sur le tirage papier avec le pinceau ou un crayon noir à mine tendre – et ensuite on imprime la photo corrigée en l’état. (Je possédais un laboratoire photo et c’est le premier exercice que l’on faisait – notamment à l’ASLEC).

Cercle rouge

On voit clairement que le photographe a fait un large usage du pinceau et du crayon et, ne connaissant sans doute pas bien les lieux, il a recouvert le promontoire de Beauregard, les contours de Niouc et le monastère de Géronde. Ensuite il a imaginé des prairies inexistantes et introduit des forêts moutonneuses fantaisistes. Tout le reste colle parfaitement.

Prise de vue

Au cœur de la photo, on voit clairement l’église ND du Marais et ses deux peupliers (flash rouge), ce qui nous situe à Borzuat d’en Bas. Les maisons en bois au premier plan nous transportent à Borzuat d’en Haut , notamment une maison avec 2 cheminées. On distingue à gauche le chemin qui monte à Muraz-Est (aujourd’hui : Chemin et Escaliers de Muraz). La photo a été prise en dessous du lieu-dit (en 2023) Corniche du Soleil sur le promontoire où M. Manfred Stucky a construit sa villa. Le premier plan indique un terrain en cours de défoncement ,probablement pour une vigne. Enfin, cette photo a été prise avant 1905, car le Château Bellevue n’a que deux étages, le troisième a été ajouté après 1905. Ci-dessous, 2 photos du même angle vers 1920 ou plus tard.

notrehistoire.imgix.net/photos...

notrehistoire.imgix.net/photos...

Le lieu de la prise de vue

Lieu de la prise de vue photo, actuellement villa de Manfred Stucky. Ci-dessous j’ai repéré le hameau grâce à cette maison qui a 2 cheminées 😊.

notrehistoire.imgix.net/photos...

Au niveau du rendu de l'image, voir aussi ce document :

Voir aussi ce document :

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Valérie Clerc

    En agrandissant l'image, on se rend compte que le point de vue est réaliste, mais que plusieurs détails du paysages ont été retouchés, vraissemblablement pour en augmenter le contraste. L'image était peut-être devenue un peu pâle après plusieurs tirages. L'éditeur-photographique a sans doute souhaité en amélioré le rendu pour tirer encore un jeu d'épreuves.

    La technique utilisée est probablement une héliogravure. Celle-ci domine le marché de l'impression photo jusque dans les années 1940. La retouche peut avoir été faite après le tirage (à l'aquarelle) ou avant, directement sur la plaque d'impression au burin ou à l'aiguille. A l'époque, les plaques d'impressions étaient coûteuses. Elles étaient donc souvent utilisées au-delà jusqu'à la corde. Le cuivre, passé des miliers de fois sous presse, se dégrade, ce qui engendre une perte de précision de l'image. Certains ateliers de reprographie n'hésitaient pas alors à retravailler la plaque originale pour lui "redonner un coup de jeune" et tirer encore quelques images. La vue que vous publié présente ces caractéristiques.

    • Pierre-Marie Epiney

      Merci de vos pertinents propos chère Valérie. En tant que philatéliste, ça me rappelle les nombreuses réimpressions de timbres dont la qualité diminuait avec l'usage "jusqu'à la corde" des plaques d'impression.

Pierre-Marie Epiney
2,391 contributions
1 août 2023
87 vues
3 likes
0 favori
2 commentaires
2 galeries