Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Un soir à l'Ecole Technique_703

Un soir à l'Ecole Technique_703

25 novembre 2016
Claire Bärtschi-Flohr

Portes ouvertes à l'Ecole Technique (ancien Technicum), entité faisant partie du CIFOM (centre intercommunal de formation des montagnes). Le Locle.

Belle fin d'après-midi et début de soirée dans ces bâtiments qui regroupent l'enseignement prodigué aux horlogers, aux informaticiens, aux dessinateurs industriels et aux élèves qui se consacrent aux métiers de l'automobile.

Parents, élèves plus jeunes venus se documenter avec leur famille ont parcouru les couloirs et les salles de classes, se sont groupés autour des postes de travail. Beaucoup de jeunes hommes, mais un nombre réjouissant de jeunes filles, sont élèves de ce lycée technique.

A chaque poste de travail, nous étions reçus par des élèves, chargés de montrer aux visiteurs leur savoir et les diverses composantes de leur futur métier. Ils l'ont fait avec gentillesse, compétence et passion.

Je fus émue de voir ces jeunes gens pleins d'un grand désir de se former et d'avancer. Ils nous ont donné une autre image de la jeunesse. Une image bienvenue par ces temps de perte de valeurs. Entre professeurs et élèves, on ressent un grand respect mutuel qui n'exclut pas l'humour. Mais l'esprit de sérieux est bien là. On se prépare, on se forme pour aborder le rude monde du travail.

L'outil « ordinateur » est bien sûr omni présent et permet la réalisation de projets fouillés et documentés dans leurs plus petits détails.

Dans les années 1870, mon arrière grand-père s'est formé comme horloger dans cette même école. C'est-à-dire en suivant les cours dispensés par l'ancêtre de cette superbe entité. L'école a été créée en 1868 au Locle. Le bâtiment qui l'abritait ne fut terminé qu'en 1890. On peut mesurer le chemin parcouru. Dans nos pays, en cent cinquante ans environ, l'accès aux études est devenu à la portée de tous. On oublie parfois ce qu'était la vie et les possibilités de se former dans la deuxième moitié du XIXème siècle. Il me semble que l'acquis dans ce domaine est réjouissant. On a tendance à l'oublier.

Et un de mes petits fils vient de commencer ses études dans la section "informatique".

Voir : http://www.notrehistoire.ch/medias/32708

La sculpture que l'on devine en ombre chinoise a été conçue par Riccardo Pagni, sculpteur italien né en 1936 près de Florence. Plusieurs de ses mobiles ornent la cour de l'école. Ils ont été choisis par les élèves et les enseignants.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Claire Bärtschi-Flohr
870 contributions
28 novembre 2016
1,061 vues
0 like
0 favori
0 commentaire
5 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
101,301
5,901
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.