Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Le percement du Simplon 4

Le percement du Simplon 4

1906
Cie Liebig, collection Pm Epiney
Cie Liebig, collection Pm Epiney

La compagnie Liebig basée à Fray-Bentos (Uruguay) offrait à ses clients des vignettes très didactiques. Cette série de 6 présente le percement du Simplon en 3 x 2 vignettes. Celle-ci est consacrée au milieu du tracé et précise : "Le village de Simplon" et "Irruption d'une source d'eau chaude dans le tunnel".

Au dos, le texte explicatif que voici :

Le col du Simplon a reçu son nom du village suisse de Simplon sur la chaussée alpestre construite par Napoléon 1er.

Le tunnel, par contre, a été percé dans la montagne qui est située à quelques kilomètres au nord-est de ce village. Sa longueur est de 19'739 mètres. Les entrepreneurs s'étaient engagés en 1898 à livrer le tunnel, prêt à l'exploitation, au bout de 5 années et 9 mois, moyennant la somme de 69,5 millions. Les obstacles furent toutefois plus grands qu'on ne s'y était attendu ; et le terme susdit dut être prolongé d'une nouvelle année, tandis que le coût s'en trouva augmenté de 8,4 millions de francs.

Complément : [source]

On a compté 4 000 ouvriers du côté suisse et près de 10 000 à certains moments du côté italien. Le tunnel a prélevé son dû, faisant 67 morts durant les travaux. Les conditions de perçage étaient épouvantables, tantôt par des chaleurs étouffantes - plus de 45 degrés à l'intérieur du tunnel - tantôt la galerie était inondée d'eau glacée ou brûlante selon les sources rencontrées.

Note au sujet de la compagnie Liebig:

C'est en 1847 que le chimiste allemand Justus von Liebig inventa un procédé d'extraction de la viande. Il s'associa à un ingénieur belge qui avait fondé la société de Fray Bentos Giebert & Cie afin d'exploiter le cheptel bovin d'Uruguay et d'Argentine. Ses consommateurs cibles ? Les Européens et les Américains. [source]

Voir aussi ces documents :

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Pierre-Marie Epiney
2,004 contributions
18 septembre 2020
34 vues
4 likes
0 favori
0 commentaire
7 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
104,326
6,469
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.