Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

4. Liste des émissions dramatiques 1954-1964

Jean-Jacques Lagrange
Les archives de la RTS

Par Jean-Jacques Lagrange

Ce dossier présente la liste des dramatiques réalisées par la TSR et la programmation de la fiction à la TSR avec, quand cela est possible, le nom des réalisateurs et des acteurs. Ces émissions dramatiques étaient au début dénommées « Téléthéâtre » dans les programmes et plus tard « dramatiques ». La liste a été relevée dans le magazine Le Radio devenu ensuite Radio TV je vois tout, seule source d'information en l'absence d'archives du service dramatique de la TSR. Il n'y a pas eu de dramatiques réalisées pendant les deux premiers mois TSR (novembre-décembre 1954). La première dramatique fut réalisée le 6 janvier 1955 par André Béart.

La programmation de fiction TSR est complété en alternance par des dramatiques achetées en France, en Belgique et au Canada. Ce sont en général des kinescopes. Enfin, des opéras sont relayés de SRG-Zurich ou de l'Eurovision.

Les conditions de production de ces émissions dramatiques étaient au début très précaires : deux jours de répétitions, un jour de cadrage et passage le soir en direct ! Légèrement augmentées par la suite, ces normes de travail ne satisfont pas les réalisateurs qui demandent avec insistance que les normes de production de la RTF soit appliquées à la TSR. Le nouveau directeur, René Schenker décide de demander à son collègue français, M. Jean d'Arcy, de déléguer un réalisateur chevronné pour faire un audit. C'est Jean-Paul Carrère qui vient au printemps 1959 pendant deux mois pour suivre le travail de production de dramatiques et réaliser lui-même une émission pour tester le professionnalisme des techniciens. Son rapport sera très favorable aux réalisateurs et techniciens TSR et à leurs revendications et dès 1960, les normes « Buttes-Chaumont » sont progressivement appliquées dans la production des dramatiques TSR, soit deux à trois semaines de répétitions et trois à cinq jours de cadrages et enregistrement en studio.

Dès les débuts TSR en 1954, il n'y avait pas de possibilités d'enregistrer la vidéo et toutes les émissions passaient en live. En 1959, l'achat d'un équipement kinescope a permis d'enregistrer les émissions sur film 16mm son Sepmag. C'est au moment de l'Expo 64 que l'enregistrement magnétoscope a été introduit avec les inévitables couacs techniques des premiers essais !

Sur la liste des émissions, sont indiquées celles qui étaient en live L, kinescopées K ou enregistrées sur Maz M.

La production de ces dramatiques et de toutes les autres émissions dans le grand studio Carl-Vogt a entraîné le développement d'un vrai département scénique pour construire les décors avec l'engagement de décorateurs, costumières et maquilleuses.

Après le passage éphémère de Hugo Kleis et Jean-Pierre Guillermet, ce sont quatre décorateurs qui se sont partagés les émissions : Jacques Stern et Serge Etter (formés à SRG-Zurich) puis Jean-Jacques Vaudaux et René Leuba. On retrouve leurs noms sur toutes les émissions réalisées dans le grand studio !

Les moyens financiers, techniques et en personnel très limités de cette TSR débutante se concentraient sur la production vidéo et ne permettaient pas d'envisager une production de téléfilms.

Pourtant en 1960, le Service Dramatique a fait une première tentative avec un film de Gilbert Bovay tourné en 16mm. sur l'Île de Porquerolles : « Sous peine de mort » d'après une nouvelle de Georges Simenon. Puis, en 1963, deux autres téléfilms seront tournés :

« Le Doute » d'après une nouvelle de William Isrish, scénario de Christian Mottier (futur réalisateur de TSR) réalisé par Jean-Jacques Lagrange sur les bords du Léman.

« La miss à Raoul », scénario de Michel Soutter réalisé à Genève par Claude Goretta.

Ce qui fait au total trois téléfilms pour une décennie de production.

En parcourant la liste des émissions, on voit que la TSR a offert à son public un large éventail du répertoire dramatique français et aussi étranger. Il y a les grands classiques, des comédies de boulevard, des pièces en un acte mais aussi des auteurs contemporains (Anouilh - Ionesco) et des scénarios originaux écrits pour la TV, certains par des auteurs romands : Walter Weideli, Michel Viala, Géo-H.Blanc, Samuel Chevalier. La troisième dramatique montée à Mon Repos est d'ailleurs déjà un scénario TV écrit pour la BBC par Peter Brook : « Allo!Balham 9213 ».

Durant cette décennie, la TSR a produit un opéra en création, « Léonidas » une œuvre du compositeur suisse Pierre Wismer, musique enregistrée par l'OSR et réalisé au studio de Carl-Vogt en play-back par Jean-Jacques Lagrange.

La TSR a relayé huit opéras réalisés par SRG au studio de Zürich dont des créations de Rolf Liebermann et Heinrich Sutermeister réalisées par Ettore Cella et Roger Burckhardt.

Mais les amateurs d'opéras n'ont pas été oubliés et, grâce à l'Eurovision, ils ont pu aussi assister à 64 transmissions des grands Festivals européens : Vérone, Salzbourg, Aix-en-Provence, Glyndebourne, etc.

Une décennie bien remplie sous la responsabilité du producteur Jo Excoffier qui organise une production plus variée, plus professionnelle avec le développement d'un vrai Service Dramatique repris ensuite par Maurice Huelin(1962-1982) et transformé en Département Fiction par Raymond Vouillamoz (1982-1991).

Avant de donner le détail de la liste des émissions pendant cette première décennie, de 1954 à 1964, il est intéressant de regarder et commenter la statistique de cet effort de création de la TSR dans le domaine de la fiction.

Soit TSR seulement: 258 dramatiques + 3 téléfilms + 2 opéras + 44 retransmissions de théâtres

Dans sa première décennie, la TSR a donc produit 258 émissions dramatiques en studio et 1 opéra. Soit, pendant les six premiers mois, 8 émissions dans le petit studio de Mon-Repos puis, dès juin 1955, 219 émissions dans le grand studio de Carl-Vogt ainsi que 39 émissions avec le car TSR dans le studio provisoire de La Sallaz (1955-1957).

Dans la même période, le car de la TSR a retransmis 44 spectacles dramatiques à partir de théâtres en Suisse romande. La TSR a aussi relayé 8 opéras de SRG-Zürich et 55 opéras grâce à l'Eurovision. Il y a aussi 144 émissions dramatiques achetées en France (RTF), Belgique (RTBF) et Canada (Radio Canada) et programmées en alternance avec les productions TSR.

Ces 258 dramatiques originales en studio ont été réalisées par sept réalisateurs soit les trois premiers engagés en 1954 : André Béart, Jean-Claude Diserens et Jean-Jacques Lagrange. Puis le staff s'est complété en octobre 1955 avec Paul Siegrist et Raymond Barrat et en 1959 avec Claude Goretta et Roger Burckhardt. Ce dernier, comédien bilingue français-allemand, a fait sa première formation de réalisateur dès 1953 à la TV de Zurich avant de rejoindre la TSR.

Pour consulter les liste détaillées des dramatiques TSR , il faut choisir sous la photo l'année désirée puis cliquer sur voir la liste. Dans les listes, les abréviations indiquent :

  • L = diffusion live uniquement
  • K = kinescope
  • M = magnétoscope
  • F = film
  • ° = téléfilms TSR.
  • *Car TSR = dramatiques réalisées dans le studio provisoire de La Sallaz
  • Car TSR = captations réalisées sur les scènes de théâtres romands

Dramatiques 1955 - voir la liste

Dramatiques 1956 - voir la liste

Dramatiques 1957 - voir la liste

Dramatiques 1958 - voir la liste

Dramatiques 1959 - voir la liste

Dramatiques 1960 - voir la liste

Dramatiques 1961 - voir la liste

Dramatiques 1962 - voir la liste

Dramatiques 1963 - voir la liste

Dramatiques 1964 - voir la liste

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Le commentaire a été supprimé.

Les archives de la RTS
14,573 contributions
19 novembre 2015
219 vues
0 like
0 favori
0 commentaire
2 galeries
Partenariats éditoriaux 2022:
Partenaires de soutien:
108,244
6,768
© 2022 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.