Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Echallens église protestante

Echallens église protestante

8 avril 2012
A.M. Martin
Anne-Marie Martin-Zürcher

La Confrérie réformée d'Echallens, propriétaire du temple, fêtait dimanche dernier sa réouverture après une importante rénovation intérieure et inaugurait une nouvelle fontaine sur la place du temple. A l'issue du culte de reconnaissance et l'accueil de Corinne Richard, nouvelle diacre de la paroisse d'Echallens, une partie officielle avec la Municipalité et l'architecte puis la dédicace et la mise en eau de la fontaine par son créateur s'est déroulée en plein air suivie d'un apéritif.

Un Temple tout beau, tout neuf, une nouvelle table de communion avec sa croix illuminée. Le pasteur Philippe Morel y dépose une nouvelle bible. «Nous avons à nous approprier ce lieu dans un esprit de reconnaissance ». Corinne Richard, diacre, a rejoint la paroisse d'Echallens le 1er octobre : « Pour moi aussi c'est tout neuf et j'ai besoin de vous. Mon ministère a commencé ces jours avec les enfants. Petit à petit je saurai mettre un nom sur vos visages».

Le Temple d'Echallens construit en 1865, fêtera ses 150 ans en 2015. Propriété de la Confrérie réformée d'Echallens, les frais d'entretien sont remboursés par la Commune en vertu d'une convention Commune-Confrérie-Paroisse. La rénovation intérieure réalisée par la Confrérie a donc été financée par la Commune d'Echallens. Ces travaux comprennent - chauffage et isolation, éclairage et installations techniques, nettoyage des vitraux, nouvelle table de communion et aménagement intérieur. Le nouveau parvis et les aménagements extérieurs ont été coordonnés avec les travaux communaux de la Place du Temple. Pierre Desponds, président de la Confrérie réformée, adresse des mots de reconnaissance : « Tout d'abord à l'égard de la Municipalité et ensuite au Conseil communal qui a voté les crédits confirmant ainsi le rôle des églises dans le maintien d'un lien social vivant. Merci aussi à l'architecte Ulysses Moriggi et les entreprises mandatées. Ces derniers mois, le temple a retenti de bruits inhabituels - machines, radios tonitruantes, éclats de rires et parfois coups de gueule - et je peux vous assurer que j'ai vu parfois les personnages un peu austères de nos vitraux arborer un discret sourire. Ils apprécient aussi la compagnie… ». Rappelons que les autorités de la paroisse catholique ont mis leur église à disposition en particulier lors de services funèbres. Une façon concrète de marquer les liens oecuméniques forts qui unissent les communautés chrétiennes d'Echallens. Le chantier fut suivi de près sous la conduite du chef de projet Jean-Pierre Zbinden.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Nicolas Ogay

    Echallens, enclave catholique en terre protestante, en raison du fait que cette région était un baillage commun Berne/Fribourg de 1536 à 1798! J'aime bien ces vitraux, les visages sont très expressifs, un peu comme dans une bande dessinée! :-)

  • Pierre Desponds

    Le temple protestant d’Echallens Histoire Jusqu’en 1865, catholiques et protestants d’Echallens partagent le même lieu de culte. A cette époque, un accord intervient entre les différentes autorités pour construire un nouveau lieu de culte. Et le 29 décembre 1865, le temple protestant est inauguré. Il a coûté 95'000 francs de l’époque. Depuis cette date, il a subi plusieurs rénovations et transformations. Architecture extérieure Le temple d’Echallens est un des rares exemples d’église réformée construite au XIXème siècle. Par sa porte et ses fenêtres en demi-cercles, elle semble s’inspirer du roman, mais les quatre clochetons aigus qui ornent les angles du clocher sont plutôt gothiques. La façade enfin est décorée avec des arcatures romanes lombardes venues d’Italie. Ce mélange d’inspiration est très typique du XIXème siècle. Les vitraux de 1965 sont de Casimir Reymond. Rénovation du temple dès 2011 La première phase a vu la création de la « salle des Talents » équipée de sanitaires et d’une cuisinette. L’intérieur a été rénové en 2014. Les alentours ont été réaménagés et le parvis refait à neuf. Une fontaine a été créée devant le temple. Une troisième phase de rénovation des façades est prévue.

  • Nicolas Ogay

    Merci pour ces informations intéressantes !

Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
93,911
4,816
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.