Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Vacances, instant de lecture

Vacances, instant de lecture

1 juillet 1950
Inconnu
Albin Salamin

Avec les beaux jours, le mois de juin nous rapproche de la période des vacances.

Que faire pendant les vacances? La lecture! un bon moyen de se détendre et de s'instruire sur le lieu, la région, son histoire. Un bon roman policier, un livre historique...

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Martine Desarzens

    Ha oui, tellement vrais....et agréable.... J'aime ces espadrilles lacées autour des chevilles, avec le bout de l'espadrille qui était brodé en coton épais de la même couleur que l'espadrille...pour empêcher que le gros orteil sorte trop vite......il fallait qu'elles tiennent en tout cas tout l'été. Toute la famille portait ces espadrilles achetés sur les marchés en France....

  • Albin Salamin

    Chaussure très "à la mode" à cette époque. Bravo, bien observé! Dommage qu'on ne puisse savoir ce qui se lisait en 1950.

  • Sylvie Bazzanella

    Le seul hic avec les espadrilles, l'eau... je me souviens que nous les portions lacées autour de la jambe.

  • Martine Desarzens

    En 1950, je n'avais que 7 ans, mais j'ai toujours aimé les livres et regardé ce que mon proche entourage féminin lisait; Ma mère, mes tantes adorables Zizi et Trudy, ma grand-mère maternelle raffolaient lire ces grands romans traduits de l'anglais comme Jane Eyre de Charlotte Bronté. Le pays du Dauphin vert de Elisabeth Goudge, tous les romans de François Mauriac.... Les hauts de Hurlevent d'Emiliy Bronté...ces soeurs Bonté, quelles merveilleuse littérature...Je me souviens aussi de Chien perdu sans collier de Gilbert Cesbron et puis Poil de carrote de Jules Renard,...Le petit chose de Daudet....tant et tant de livres qui ont habités nos vacances familiales....Cette femme me fait tout à fait penser aux "femmes de ma famille"...

  • Martine Desarzens

    Oui les semelles si dur après le pluies..et presques "inséchables".....valait mieux les enlever et marcher pieds nus..... Pour les hommes il y avait "les basques" brunes avec lacets noirs....

  • Sylvie Bazzanella

    Mes parents étaient amateurs de romans policiers et de récits d'aventures.

  • Martine Desarzens

    Ouiiii les policiers,génial..... Dès 1960,Chester Himes avec la Reine des pommes; je crois mon premier policier..... Ha les vacances, les livres ça sent bon l'évasion.....

Albin Salamin
2,228 contributions
1 juin 2012
470 vues
1 like
1 favori
7 commentaires
2 galeries
Déjà 5,805 documents associés à 1950 - 1959

Galeries:

Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
104,316
6,484
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.