Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

Bernard Haller

3 janvier 1972
Emission Plateau libre
Radio Télévision Suisse

Un Bernard Haller en verve, à la fois auteur, humoriste, mime, comédien bref, un artiste complet. Bernard Haller a participé aux premières émissions de variété de la TSR, en 1954. Il a collaboré à plusieurs émissions par la suite, dont la célèbre et touchante série du «Baron de Montflacon». Il est l'invité du site des Archives de la TSR.

Bernard Haller : «Cet extrait est tiré de mon spectacle au théâtre de la Michaudière, à Paris. J'ai toujours été frappé par le côté comédien des pasteurs lorsqu'ils sont en chaire, et je voulais le rendre dans une parodie de sermon. J'ai commencé à interpréter ce sketch de manière confidentielle dans le cabaret de Gilles, à Lausanne. Je me souviens que Gilles annonçait à la fin de son spectacle « Et maintenant, le petit va faire un sermon » et il partait fermer les portes du cabaret à clé, pour éviter tout risque d'esclandre. A l'époque, rire des pasteurs, c'était un peu comme faire de la pornographie!

Le plus étonnant, c'est que j'ai rejoué ce sketch le 16 avril de cette année, à la cathédrale Saint-Pierre. Je l'ai fait à la demande de protestants ! C'était à l'occasion du week-end d'inauguration du musée de la Réforme. Les organisateurs voulaient montrer que le protestantisme, ce n'est pas que l'austérité, la rigueur. Ils m'ont donc demandé de faire une interprétation de mon sermon dans la cathédrale. J'ai peaufiné le texte pour l'occasion, c'était tout de même un moment particulier. Il devait bien y avoir 1200 personnes. Je me suis dit que je ne pouvais pas monter dans la chaire où Calvin avait prêché, fallait tout de même faire attention aux sensibilités. Je suis donc resté en bas, et me voici dans mon sermon. Et là, c'était extraordinaire. Vous ne pouvez pas savoir l'effet que ça fait d'entendre rire le public dans une cathédrale!»

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
102,869
6,162
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.