Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

Rencontre avec Chavaz

16 janvier 1961
Savièse
TSR, émission Culture, Reymond Barrat
Radio Télévision Suisse

En 1961, le réalisateur Raymond Barrat se rend à Savièse pour rencontrer le peintre Albert Chavaz et sa famille. Le résultat est un portrait plein de tendresse due à la modestie et à la simplicité de ce grand artiste que fut Albert Chavaz.
Biographie:

Paradoxe, le plus valaisan des peintres n'est pas valaisan. En effet Albert Chavaz est né à Genève, le 6 décembre 1907. Son père boulanger voulait que le jeune Albert reprenne la boulangerie familiale, mais rien à faire, fou de peinture, le jeune homme décide de vivre de la peinture.
Après ses études aux Beaux-Arts de Genève, il travaille dans le quartier des Pâquis sous l'autorité du peintre Cingria. En 1934, il accompagne en Valais le peintre Edmond Bille à qui on avait commandé des fresques, et c'est la révélation. A 27 ans Albert Chavaz découvre le Valais. Quelques années plus tard, il s'y installera définitivement et comme il le dira: je suis resté pris entre deux montagnes.
En 1940, à Savièse, il rencontre sa femme Julie Luyet, avec qui, il aura six enfants. On a souvent parlé de l'école de Savièse à propos d'Albert Chavaz. Pour lui, elle n'a jamais existé car il n'y a jamais eu d'école mais le lien entre les différents peintres, c'était le lieu. Dans sa peinture, Chavaz est resté un individualiste farouche toute sa vie, à l'écart des modes et des courants. Il a toujours suivi son propre chemin, peindre le Valais mais sans son folklore, ses combats de reines et son Cervin.
Lors de différentes expositions, il a été possible de cerner l'espace artistique du peintre, diversifié en plusieurs techniques: gravure, aquarelle, dessin, gouache, huile.
Albert Chavaz est décédé le 17 janvier 1990 à l'Hôpital de Sion.

(D'autres documents sur

le site des archives de la RTS)

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Martine Desarzens

    A propos d’Albert Chavaz ; sa difficulté d’élocution lui faisait souvent choisir le chemin de l’écriture. Il ne réservait pas les pages de ses carnets aux seuls croquis, il y consignait aussi ses réflexions, qu’elles soient d’ordre plastique, existentielle ou métaphysique. Des agendas de poche, au nombre de dix-huit, balisent son parcours, constituant aussi une mine inédite de renseignements. Dans le cadre de l’exposition Albert Chavaz – 100e anniversaire en 2007 à la Fondation Gianadda, on pouvait découvrir et acquérir un court métrage consacré à Albert Chavaz. Les auteurs de cet ouvrage sont Jean Reusser, réalisateur genevois pour la réalisation, et Jacques Dominique Rouiller photographe lausannois, pour l’image. Les interviews, s’appuient sur différentes contributions mettant en scène trois des enfants du peintre, Véronique, Bernard et Denis.

  • Martine Desarzens