Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Naufrage du Fram

Naufrage du Fram

6 novembre 2010
Photo : Sylvie Bazzanella
Sylvie Bazzanella

Le 28 octobre, cinq équipiers de Lutry trouvent une mort tragique au cours d'une tempête d'une violence inouïe : " Le Fram " se fracasse contre les enrochements du Dézaley, près de Rivaz.

Le drame du Fram

Le 28 octobre 1917: drame! le Fram rentrant en fin d'après-midi de Cully, chavire au large de Villette avec cinq équipiers, dans la tornade d'une tempête. Le lendemain, dès l'aube, le Haut-Lac est quadrillé par des bateaux. La Sentinelle repêche deux rames, la barre et une partie du gouvernail au large de Vevey. On suit aussi les bords du Lac, découvrant la carcasse du canot sur les enrochements des moulins de Rivaz et, dans l'eau, huit tolets, la puisette et la hache; mais malgré l'engagement de matériel spécial pour la recherche des corps en eau profonde, on ne retrouve aucun équipier. Il faut alors se rendre à l'évidence, le lac les a engloutis.

Après la stupeur causée par cette catastrophe, un extraordinaire élan de sympathie de toute la population des ports du Léman entoure les familles des disparus et rend courage à la section de Lutry, provoquant aussi l'entrée de plusieurs nouveaux membres.

Sauvetage de Lutry : L'histoire dès 1897

Un comité provisoire s'est réuni le 22 juin 1897. Puis les choses vont très vite! L'assemblée constitutive se tient le 2 juillet 1897. Le lundi 31 décembre, les équipiers vont au chantier naval Keller à Ouchy, prendre possession du canot, une baleinière en pitchpin de 8.50 m. de long et 2.20 m. de large, à 10 rameurs (un équipier en nage, tournant le dos au barreur et poussant la rame, un seul équipier à tribord, en pointe, tirant la rame, comme les huit autres) et l'amène au port de Lutry où ils font une entrée « solennelle et magistrale » au son du canon et sous les acclamations de la population.
Encore fallait-il baptiser le bateau ! C'est chose faite le dimanche 8 mai 1898, à 9 heures du matin en plein lac : Sur une proposition de MM. Fernand Basset, professeur, on lui donne à l'unanimité le nom de Fram en souvenir du bateau norvégien utilisé par l'explorateur Nansen, pour ses expéditions polaires.
Si les fondateurs de la section avaient été motivés par le sauvetage de jeunes gens, ils pensaient aussi à l'aide à apporter à la cinquantaine de grandes barques à voiles, aux 15 cochères plus petites, ainsi qu'aux quelques chalands qui sillonnaient le lac tous les jours, à cette époque.

© Article repris du bulletin du sauveteur no 10

L'article de la Gazette de Lausanne du 30 octobre 1917

ICIVoir également le bateau de sauvetage Le Fram

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
97,656
5,549
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.