Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

Ernest Ansermet et Victor Desarzens; amitié et solidarité

20 décembre 2013
Lausanne
Martine Desarzens
Martine Desarzens

Durant ces années d'avant guerre, la musique a connu un grand développement créatif comme si ces périodes de privations poussaient les artistes à créer !

Ernest Ansermet et Victor Desarzens ont été les deux grandes figures de Suisse romande de la musique classique durant ces années.

Il ne faut pas oublier que le duo de violonistes "Les frères Desarzens" Georges et Victor ont été longtemps premiers violons à l'OSR sous la direction d'Ernest Ansermet.

photo; Victor et Georges Desarzens, premiers violons à l'OSR

Mon père a beaucoup appris avec ce grand chef d'orchestre. Les deux musiciens partageaient le goût pour les mathématiques.

Avant de devenir chef d'orchestre Ernest Ansermet avait enseigné les mathématiques.

C'est Ernest Ansermet qui a présenté Frank Martin à Victor Desarzens, rencontre qui a marqué toute la carrière musicale de Victor Desarzens et Frank Martin; une grande amitié est née entre ces deux musiciens dès cette rencontre.

Témoignage d'amitié de Victor à Frank voir :http://www.notrehistoire.ch/group/victor-desarzens/photo/34737/

Ces deux chefs sont restés amis durant toute leur carrière de chefs d'orchestre malgré les grandes tensions voir les conflits entre Genève et Lausanne.

..."Les autorités verraient d'un bon oeil de réunir sous le toit de Radio-Lausanne l'OSR et l'OCL; pour des raisons économiques. Les autorités viennent de faire l'acquisition de cette grande maison; ils verraient bien de mettre ensemble Radio-Lausanne et Radio-Genève comme les orchestres la "guerre des orchestres" fait grand bruit.
Ernest Ansermet ne veut rien savoir d'un tel déplacement de son orchestre..."

Dans ce grand conflit cantonal, entre les autorités vaudoises et genevoises, largement relayé par la presse, ou le monde des politiciens et celui des musiciens s'affrontaient, ni Ansermet ni Victor Desarzens ont alimenté le débat.
Cette affiche, réalisée par Maurice Barraud, illustre bien le problème.....

voir ;http://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_Barraud

C'est également Ernest Ansermet qui a poussé mon père Victor à créer un orchestre de chambre à Lausanne.

Ernest Ansermets à souvent écrit à mon père pour l'encourager et à la naissance de l'Orchestre de Chambre de Lausanne, OCL, Ernest Ansermet écrit: ;

"A l'Orchestre de chambre de Lausanne en témoignage de ma très vive appréciation, de ma bien loyale sympathie et de tous les voeux que je forme pour sa prospérité, à quoi je tiens à ajouter mon sincère hommage à son fondateur, mon cher et estimé ami Victor Desarzens

Lausanne 24 octobre 1949"....
signé: Ernest Ansermet

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • René Gagnaux

    Merci, chère Martine, pour ce bel article, tellement bien illustré! Est-ce-que vous savez s'il existe des enregistrements de votre père et de son frère comme solistes de l'OSR sous la direction d'Ernest Ansermet, ou sous la direction d'autres chefs? Je ne trouve certes pas d'enregistrements avec 'Desarzens' en soliste dans la banque de données en ligne de l'OSR, mais peut-être qu'il existe des enregistrements de la Radio? Peit Papa Noël... ;-)

  • Martine Desarzens

    Je ne sais pas, à ma connaissance rien n'est répertorié, je n'ai jamais entendu quoique ce soit. Il y a longtemps j'ai déposé un disque aux archives trouvé dans le studio de musique de mon père....je vais me renseigner.... S''il existe quelque chose, c'est peut-être avec NH que nous le découvrirons...archives de la radio ou autres membres de NH mélomane.... J'adorerais écouter ces deux violonistes solistes jouer ensemble; quelle émotion !

  • Albin Salamin

    Merci! Enfin des hommes ouverts sur la Romandie et sur la Suisse. Des rivalités entre les deux cantons un peu stériles.

  • Martine Desarzens

    Merci cher Albin, je partage ton avis....

  • René Gagnaux

    Très juste, même plus: ouverts sur la Suisse de langue française ET sur la Suisse de langue allemande: il faut souligner que Victor Desarzens s'est partagé pendant des années entre Lausanne - avec l'OCL - et Winterthur - avec l'Orchestre Symphonique de cette ville, où il avait succédé à Hermann Scherchen. Et Ernest Ansermet s'exprimait aussi bien en français qu'en allemand. Deux parfaits exemples de cohabitation de culture et langages différents, typiques pour la Suisse.

  • Martine Desarzens

    Mon père s'exprimait parfaitement en langue française, allemande et italienne. Il aimait et maitrisait parfaitement le dialecte de Wintrethur de Berne et de Zurich....

Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
102,521
6,088
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.