Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Vacances chez José le Catalan dans la Drôme

Vacances chez José le Catalan dans la Drôme

1 août 1956
Louky Deesarzens, ma mère
Martine Desarzens

Un dimanche matin de juin 1958, alors que nous prenions notre petit déjeuner familial au jardin à Aran, notre père nous parla du livre « L'homme qui plantait des arbres » de Jean Giono.

Nous aimions beaucoup lire, et Giono faisait partie des auteurs que nos aimions. Manosque, La haute-Provence, les vacances…et nous voilà parti dans un projet de vacances en haute-Provence pour l'été.

En juillet nous voilà sur la Nationale 7 à compter les platanes, jouer au zing zing aux arrêts dans les bistrots…Nous adorions ces voyages.

Lors d'un arrêt dans un bistrot à Saint-Ferréol, aux Gorges des Trente-Pas, dans la Drôme, des habitants de la région nous ont orienté vers un domaine où nous pourrions poser nos tentes de campings.

Il faut dire que lorsque le clan « Desarzens» se déplaçait, la voiture était bourrée de sacs avec des livres, des crayons de couleurs, de peintures des blocs de papier, la guitare de ma sœur Isabelle et le chat Vivaldi. (roux comme Vivaldi)

Vacances en voiture voir ;http://www.notrehistoire.ch/group/victor-desarzens/photo/33771/

Nous nous sommes installé au bord d' une rivière au pied du col Renard… le soir un homme est arrivé pour nous dire que nous ne pouvions pas rester dans cette propriété privée; à la vue de 4 enfants, mes parents, le feu pour cuire notre ratatouille dans une vielle marmite de scout ; c'était José le Catalan qui cultivait le domaine pour une propriétaire.
Le même soir José est venu avec un petit tonneau de vin, il a mangé avec nous.

Le domaine était complétement à l'abandon ; il était immense, nous accompagnions José pour chercher du bois, travaillons la terre avec lui, faisons des cueillettes de mirabelles jaunes et sucrées, de lavande sauvage et si odorante.

Durant des années nous avons passé nos vacances chez José qui nous prêtait les 3 minuscules maisons. Nous sommes devenus très ami.

Sur la photo, Victor avec José en redescendant de la montagne après une journée de travail de bucheronnage dans la montagne avec José, sa mule et son chien fidelo.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
94,182
4,910
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.