00:00:00
00:25:06

W.A. Mozart, KV 317, Ch. Jauquier, Strasbourg, Mgr. Hoch, 1960, disque SWL 35 502

1 janvier 1960
Disques DECCA
Disques DECCA

Wolfgang Amadeus MOZART, Messe en ut majeur, dite "Messe du Couronnement", KV 317, pour quatre solistes, choeur mixte, hautbois, cors, trombones, timbales, cordes et orgue, Hanni MACK-COSACK, soprano, Sybilla PLATE, alto, Charles JAUQUIER, ténor, Raymond STEFFNER, basse, Chorale de la Cathédrale de Strasbourg, Orchestre de Chambre de Radio Strasbourg, Monseigneur Alphonse HOCH, enregistrement fait à la Cathédrale de Strasbourg à l'occasion du Festival de Strasbourg 1960, Decca SWL 35.502

Je dédie cette restauration à la mémoire de Charles Jauquier.

Mozart termine la composition de cette messe le 23 mars 1779 (datation du manuscript). Il est probable que sa première audition a eut lieu lors de la fête de Pâques 1779, dans la Cathédrale Saint-Rupert de Salzbourg (Salzburger Dom), soit le 4 avril 1779.

L'origine du titre de cette messe - Couronnement - n'est pas claire. Peut-être dû à la fête de Maria-Plain, sanctuaire de pélerinage des environs de Salzburg, où l'on célébrait, le 5e dimanche après la Pentecôte, une image miraculeuse de la Vierge; il s'agirait du couronnement de cette image. Ceci ne pourrait être qu'une légende. Ce nom semble lui avoir été donné bien après le décès de Mozart: la trace écrite la plus ancienne date de 1873 (selon la page en allemand de Wikipedia).

La partition peut être consultée à partir de cette page du site dme.mozarteum.at, qui en propose aussi une analyse, en allemand. La partition peut être téléchargée sur cette page du site de l'IMSLP, ainsi que sur cette page du site ChoralWiki.

L'enregistrement que je vous en propose est assez particulier: il a été fait en 1960 - à l'occasion du Festival de Strasbourg - sous la direction de Monseigneur Alphonse HOCH (20.01.1900-12.02.1967), une personnalité très importante dans le développement de la vie culturelle de Strasbourg, de l'Alsace en général, du milieu du siècle passé.
Mgr Hoch en avait déjà fait un enregistrement pour le disque en 1952: cette page du site Quartier des Archives de mon ami Benoît en propose une excellente restauration, disponible en téléchargement.

Dans cet enregistrement de 1960 les solistes sont Hanni MACK-COSACK, soprano, Sybilla PLATE, alto, Charles JAUQUIER, ténor, Raymond STEFFNER, basse, accompagnés par la Chorale de la Cathédrale de Strasbourg et l'Orchestre de Chambre de Radio Strasbourg, le tout sous la direction de Mgr Alphonse HOCH (voir cette page pour sa biographie).

L'écho est très prononcé - la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg étant de dimensions imposantes - ce qui n'est pas toujours facile à gérer. Mais ici le résultat est superbe, la prise de son est très bien réussie!

Mon disque a quelques défauts de pressage et/ou de gravure, particulièrement dans la fin de l'Agnus Dei, que je n'ai malheureusement pas pu corriger.

L'enregistrement que vous écoutez:

Wolfgang Amadeus Mozart, Missa in C-Dur, Kroenungsmesse, KV 317, Hanni Mack-Cosack, soprano, Sybilla Plate, alto, Charles Jauquier, ténor, Raymond Steffner, basse, Chorale de la Cathédrale de Strasbourg, Orchestre de Chambre de Radio Strasbourg, Monseigneur Alphonse Hoch, enregistrement fait à la Cathédrale de Strasbourg à l'occasion du Festival de Strasbourg 1960, Decca SWL 35.502

1. Kyrie: Andante maestoso - Piu andante 02:38/02:38
2. Gloria: Allegretto con spirito 04:27/07:05
3. Credo: Allegro molto - Adagio - Tempo I 07:00/14:05
4. Sanctus: Andante maestoso - Allegro assai 01:40/15:45
5. Benedictus: Allegretto - Allegro assai 02:59/18:44
6. Agnus Dei: Andante sostenuto - Allegro con spirito 06:21/25:05

Les temps indiqués sont les durées nettes resp, cumulèes. Disque 10"/25cm Decca SWL 35.502 -> WAV -> léger à moyen DeClick avec ClickRepair, des réparations manuelles -> MP3 320 kbps

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Sylvie Bazzanella

    Ah... l'Agnus Dei; à chaque écoute, un émerveillement !

  • Martine Desarzens

    Magnifique ! Quelle belle interprétation ! Très bel hommage à Charles Jauquier et quel bonheur pour nous cher René...MERCI ! Ces enregistrements des années 1960 sont d'une qualité exceptionnelle.

  • René Gagnaux

    Merci pour vos commentaire, chère Martine et chère Sylvie! La prise de son est effectivement exceptionelle, avec ce magnifique écho très bien "intégré" dans l'oeuvre. Je n'ai pas pu trouver qui a fait la prise de son, ce disque Decca n'apparaissant pas dans le catalogue de Philip Stuart. Ceci veut généralement signifier qu'il s'agit d'un disque dont la prise de son n'a pas été effectué par les techniciens de Decca. Je pense que ce doit être une équipe de la Radio Française qui s'est chargö de la prise de son. Ce doit être un des seuls disques que j'ai avec Charles Jauquier, et qui est dans le domaine public.

  • René Gagnaux

    Une correction de mon commentaire, un complément d'information reçu de Benoît, du site Quartier des Archives: La prise de son n'a certainement pas été faite par une équipe de la Radio Française: "[...] la RTF n'enregistrait pas en stéréo à cette époque en dehors du Théâtre des Champs-Elysées. Même les productions radiophoniques en studio étaient encore enregistrées en mono cette année-là. D'ailleurs 2 ans auparavant était enregistrée la Messe en Si par Fritz Münch, et en 1958 la RTF n'enregistrait *rien* en stéréo.[...]"

  • Martine Desarzens

    Merci pour cette précision et merci à Benoît !

René Gagnaux
1,744 contributions
10 août 2013
1,461 vues
0 like
0 favori
5 commentaires
2 galeries
00:25:06