Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Vacances en famille dans le Midi de la France

Vacances en famille dans le Midi de la France

1 octobre 1953
Jean Perrier
Martine Desarzens

Vacances d'automne 1953, première halte a Aix en Provence chez le peintre céramiste Perrier. Nous nous préparions à descendre à Marseille manger de la soupe de poissons et visiter la gare maritime construite par l'architecte Fernand Puillon amis de mes parents.
Puis une petite baignade à Saint-Tropez encore village de pêcheurs où vivaient des peintres dont nous allions visiter les ateliers. C'était le Saint-Tropez avant la Jet set européenne et américaine, "Chez Sénéquier" un petit bistrot sur la plage où on mangeaient des portions de frites.....et souvent un passage aux Saintes-Maries-de-la Mer avec sa coopérative maritime où mes parents nous achetaient des pulls marins pour l'hiver.

Nous roulions dans cette magnifique voiture que je croyais être une Peugeot des années 1940, d'après la proposition du Partimoine Versoisien il s'agirait d'une 201 et selon Jean- Georges Mallet il s'agirait d'une Renault Primaquatre d'avant-guerre. Je remercie ces membres de NH qui ont éclairé mes maigres connaissances sur cette voiture que je trouve si belle !

Assis sur la voiture; mon frère Jean-Marie, couchée; Martine, derrière Louky Desarzens notre mère, au volant Victor Desarzens, sur le siège arrière Marie-Christine ma soeur, assis devant la voiture, un fils de Fernand Poullion architecte.

Ces départs en vacances étaient épiques; par peur de manquer d'argent pour nourrir la famille, ma mère nous mettait des sacs de pommes de terre entre les jambes, des pots de confitures, des pains aux poires qui se concervaient des mois, etc.....Nous prenions la guitare de ma soeur Isabelle, ma mandoline, la clarinette de Jean-marie mon frère, des crayons et des boites de peintures, des blocs de dessins, nous voyagions serrés comme des sardines, mais heureux, ma mère connaissait les paroles de toutes les chansons françaises que nous chantions en coeur; Sur les marches du Palais, Les prisonniers de Nantes, etc....de temps en temps mon père prenait de l'essence et buvait un "express serré" pour ne pas s'endormir au volant, au bistrot les gens nous parlaient, il n'était pas rare que les restaurateurs nous donnait des tranches de pains, des morceaux de charcuterie, et le luxe du luxe nous offraient des jetons pour faire un flipper !!!! Nous descendions par LA Nationale 7 avec ses platanes et ses bornes, Montélimar et son nougat....

Nous ne savions pas que nos parents comptaient sou après sou; pour nous la vie était belle et joyeuse et insouciante!

Fernand Pouillon a fait de la prison pour une terrible affaire "de magouilles" financières; cet homme, immense architecte et artiste, qui n'avait aucun sens des affaires s'était embarqué avec des promoteurs immobiliers peu scrupuleux qui lors du procès qui avait fait grand bruit, lui ont fait très facilement porter tous les torts.

Fernand Pouillon, digne, a purgé une longue peine de prison; lors de cet enfermement il a écrit, entre autre un merveilleux ouvrage que je vous recommande vivement.

Les pierres sauvages. roman, 1964. Paris seuil.

Fernand Pouillon architecte et ami voir; et encore ; http://fernandpouillon.com/

et encore ; http://fr.wikipedia.org/wiki/Fernand_Pouillon

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Patrimoine Versoisien

    Bonjour, Etes-vous sûre qu'il s'agisse d'une Peugeot? Si c'est le cas, c'est la 201. Toutefois il me semble que la porte avant s'ouvre dans l'autre sens sur ce modèle. A vérifier. Mais très sympathique photo!

  • Martine Desarzens

    Bonjour, Je n'ai aucune certitude et me réjouis de vos conseils....J'ai demandé à mes frères et soeurs qui ont des souvenirs heureux.... mais pas de précision....Merci pour vos informations, amicales salutations

  • Patrimoine Versoisien

    "Les pierres sauvages" et la magnifique Abbaye du Thoronet avec son parfum de lavande... envie d'y retourner!

  • Martine Desarzens

    Ho oui, comme je partage votre envie.....MERCI de votre commentaire cela me fait très plaisir de partager ces souvenirs....

  • Jean-Georges Mallet

    D'après le sens de fermeture des portières, il me semble qu'il s'agit plutôt d'une Renault Primaquatre d'avant-guerre.

  • Martine Desarzens

    Cher Jean-Georges, merci mecri....je veux bien vous croire, car personnellement je ne me souviens plus du tout du modèle de la voiture...j'ai mis "Peugeot", car mes parents, comme de nombreux artistes aimaient la marque "Peugeot"....avez-vous lu le première commentaire tout en bas du Patrimoine Versoisien, qu'en pensez-vous ? Je crois que je vais changer le commentaire selon ces deux propositions .....!

  • Jean-Georges Mallet

    Bonjour Martine, C'est en effet le commentaire du Patrimoine versoisien, relatif au sens d'ouverture des portes, qui m'a incité à faire des recherches.

  • Dominique Tcherdyne

    Dommage que vous n'ayez pas proposé cette photo pour le prix notrehistoire.ch...

  • Martine Desarzens

    Ho MERCI pour ce commentaire qui me fait un immense plaisir.... pour la présenter je la proposerai pour la prochaine fois ...c'est vrai que j'adore cette photo qui me rappelle que nous étions si heureux dans notre enfance.....

Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
96,750
5,400
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.